Ecrit par vous !
La vie du rugby amateur : L'Arbitre
Parce qu'au fond, on vous aime Monsieur l'Arbitre.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Si toi aussi tu as déjà insulté un arbitre (et bien sûr que tu l'as fait), ce texte est pour toi.

Voleur. Vendu. Guignol. Bouffon… Parfois même, enc***. Beaucoup de surnoms affectueux lui sont donnés de l’autre côté de la main courante. Pourtant, affublé de son maillot vert, parfois rose, avec son ton de maître d’école et ses gestes robotiques, c’est grâce à lui que l’on vit notre passion pendant 80 minutes. C’est pourquoi sur le terrain, on le vouvoie et on a coutume de l’appeler « Monsieur l’Arbitre ».

Tu sais, celui qui renonce à ses dimanches en famille, et qui se casse le cul à prendre la voiture les matins d’hiver, direction le terrain municipal. Tout ça pour se faire maudire sur dix générations par tous les vieux du village, les coudes avachis contre la rambarde et la bière à la main. Tu sais, ce justicier en short « La Poste » qui n’a pas le droit à l’erreur, peu importe que ce soit en troisième série ou en Top14. Ce bonhomme atrocement seul, sur un champ de bataille où tous les coups sont permis du moment qu’on ne les voit pas. Ce négociateur un peu masochiste, qui une fois son boulot terminé, file discrètement aux vestiaires avant de renfiler son costume. Ce juge mal payé, qui fait du bon travail seulement quand on n’entend pas parler de lui…

T’es-tu au moins une fois imaginé à sa place ? Un paratonnerre à insultes, écrasé par la pression, « aidé » par des arbitres de touche tout sauf impartiaux, prêtés par chaque équipe et prêts à grignoter le moindre centimètre pour une touche (car oui, on l’a tous fait un jour). Sais-tu comme c’est difficile de rendre la justice, entouré par trente gaillards prêts à s’entretuer, et des centaines d’autres arbitres en tribune ? Tout ça avec pour seule arme… un sifflet. Ah ce sifflet… Il hurle, il compense, il récompense. Il te sert des jaunes, des rouges… et pas dans un verre à ballon. D’ailleurs, tu râles après lui même si tu sais très bien qu’au fond, il a raison. Il te pénalise pour ta tenue en mêlée. Il sanctionne la pizza lancée avec amour par ton talonneur. Il siffle des en-avants sur des passes pourtant unanimement valables depuis la buvette. Il te met à 10 mètres parce que ton 9 a perdu la clé pour fermer sa bouche (clé qu’il n’a d’ailleurs jamais eue). Il t’envoie sous les poteaux la tête basse quand tu prends un essai. Mais combien de fois t’a-t-il fait sauter de joie au moment de siffler trois fois ?

Alors oui, Monsieur l’Arbitre se trompe parfois : après tout, il est humain. Oui, ce sera forcément sa faute si tu perds : après tout, c’est le coupable idéal. Oui il te fait chier, mais il est sur le terrain : après tout, il a la même passion que toi. Tu peux le détester, le maudire, l’insulter lui, sa mère et son chien, mais à la fin du match, tu lui serres la main et tu le remercies. Simplement parce que sans lui, tu ferais quoi le dimanche ?

La vie du rugby amateur : le dimanche, c'est rugby

Yannis Dom
Yannis Dom
Cet article est rédigé par Yannis Dom, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Ce qui est factuel, c'est que l'arbitrage en général a considérablement évolué depuis qqs années et ce a tous les niveaux...Au niveau élite le nombre de fautes actées est finalement pas si important que cela (j'entends par actées, le fait que tt le monde soit unanime...Cela exclus la grande majorité des "Erreurs polémiques" qui souvent sont considérées comme telles parce que jugement orienté des protagonistes !)...Pas plus voire plutôt moins que naguère....Considérant que le temps de Jeu, le Nombre de séquence sujettes à caution, les nombre de points de règlements sont en très, très nette augmentation cela constitue une sacrée performance du corps Arbitral...Un peu comme sur la route....Rapport aux 70s bcp plus de véhicules, des trajets moyens plus longs et pourtant bcp moins de victimes...De la prévention mais aussi il faut l'avouer des Gendarmes ont contribué à améliorer nettement les comportements...L'Arbitre au Rugby a les 2 casquettes....Si les choses s'améliorent il n'y est pas pour rien......

Sans eux pas de matchs! Il est vrai en tant que spectateur on a tendance à râler dans le sens de nitre équipe mais depuis 27 ans que je vais au stade c'est comme ça. Franchement leur job est pas simple, j'ai eu l'occasion de parler avec certains du top14 ils te le disdnt honnêtement, des fois ils se trompent, ils doivent prendre une décision rapide sur ce qu'ils ont vu. Il y a les bons et les moins bons mais comme pour les joueurs le staff etc etc

NB : Ça veut pas dire qu'il faut arrêter de les insulter.

bel article; merci aux arbitres d'être là pour nous permettre de pratiquer notre sport favori

  • epa
    36700 points
  • il y a 3 ans

Effectivement, merci à tous les arbitres sans eux pas de match possible. Il se trouve que certains arbitres ont des façons d'arbitrer qui ne plaise pas.... C'est mon avis et je le partage (avec moi même surtout) ça ne m'empêche pas d'apprécier les hommes et de les respecter pour ce qu'ils font. J'aurais toujours un avis sur l'arbitrage même si je ne le voulais pas. Il n'empêche ... Merci à tous les arbitres et c'est sincère.

Merci!

quand notre joueur rate une passe facile ou vendange un 3 contre 1, on gueule contre lui, quand l'arbitre oublie une faute pour nous on gueule aussi, il n'y a que le vocabulaire qui change. Par contre quand il oublie une faute contre nous on peut pas l'applaudir, ça ferait vraiment ridicule.
Un arbitre qui fait 3 ou 4 erreurs dans un match, il sera insulté 3 ou 4 fois, mais à la fin du match ça sera oublié et on dira que l'arbitre a été bon.

Le gros problème quand on est supporter c'est qu'une passe de notre joueur en avant de 1m sera considérée comme bonne, par contre une passe à plat d'un adversaire sera considérée en avant d'au moins 3m. Oui en match je suis de mauvaise fois et j'assume.

99% des matchs c'est ça, quelques erreurs arbitrales avec les insultes qui vont avec mais c'est oublié dès la fin du match.

Le problème c'est que dans certains matchs on a clairement l'impression que des consignes ont étés données pour voir une équipe l'emporter. On a déjà tous assisté à des matchs où on était plus proche de l'escroquerie en bande organisée qu'un match de rugby, ces matchs où on se demande ce qu'on fout là car visiblement le match a été arrangé. Devant tant d'impuissance on peut rien faire à part insulter le mec devant nous, celui qui tient le sifflet

Il faut aussi dissocier les mecs en tribunes qui râlent gentillement plus pour la tradition et la déconne de ceux qui vraiment n'ont aucun respect.
Des fois tu te marres en entendant ce qui descend des tribunes, mais cela doit rester dans l'esprit.

Joli papier.

En effet si je n'ai jamais élevé la voix contre un arbitre sur le terrain, depuis les tribunes j'aime lancer des "vendu" ou "depuis le début". Pourtant j'ai déjà porté le sifflet, j'ai pu mesuré à quel point la tâche est ardue et j'ai entendu les mêmes mots descendre des tribunes. Mais pour moi cela ne pose pas de problème tant que cela reste dans l'esprit rugby: tu t'allumes pendant 80 minutes, et à la fin on oublie tout et on va prendre une pinte ensemble. C'est pareil pour l'arbitre: tu peux le taquiner des tribunes pendant 80 minutes, râler contre chaque décision à l'encontre de ton équipe, mais à la fin du match c'est fini. Le type a fait son match, a pris ses décisions avec les moyens qu'il avait, a probablement fait des erreurs... comme les 30 autres acteurs du match en somme, avec comme seul différence qu'il n'a pas de coéquipier sur le pré. Le match est fini, on remercie les joueurs, l'arbitre et les supporters pour ce bon moment et on attend le week-end suivant.

Yanisdom est très doué je trouven, pour en quelques mots simples, subtilement choisis et assemblés, nous faire ressentir ce qui est ressenti le dimanche à 15h00. Encore Mr Yanis Dom, merci pour vos textes emprunts d'humanité.

Toujours les mêmes !!! Depuis le débuuuut !
Jolie papier ! tellement vrais 🙂

  • Compte supprimé
  • il y a 3 ans

Oh Monsieur l'arbitre ! Depuis le début !!

  • Compte supprimé
  • il y a 3 ans
@Arrière intercalé

Bon, alors que dans 60% des cas, c'est "Jamais" depuis le début et dans 30%, c'est "Une fois" depuis le début. M'enfin merde, on s'enflamme vite quand on est en tribune. On s'emporte.

très bon texte, très belle synthèse

Merci pour votre article en tant qu'arbitre (et joueur) amateur ça fait du bien.

Au delà de la difficulté de la mission, les joueurs et le public ne se rendent pas forcement compte des sacrifices que notre passion pour le rugby induit. Par exemple pour moi je ne suis pas chez moi le mardi soir, le jeudi soir et le samedi après midi et dimanche après midi, en plus de cela nous avons des réunions de temps en temps le vendredi soir , je peux vous dire que des fois à la maison ça gueule !!!!

Des conneries ont en fait et on fera toujours mais n'aller croire que c'est volontaire, je n'ai pas encore rencontré d'arbitre qui soit partial. Même si on fait un match dégueulasse venez nous serrer la pogne on se sentira moins seul pendant le trajet du retour.

J'arbitre en IDF et c'est vrai que le public et les joueurs sont plutôt cools j'ai pas vraiment eu à me plaindre. (A part une fois où des jeunes voulaient jouer malgré le terrain gelé...).

@Bakaglass

Ce qui est chiant c'est que l'arbitre a droit à un "traitement de faveur" dans l'imaginaire collectif. Un joueur ou un entraîneur qui prend une mauvaise décision c'est "une erreur malheureuse" alors qu'un arbitre qui prend une mauvaise décision c'est automatiquement "un voleur, un type malhonnête". Tout le monde à le droit de se tromper sauf celui qui a le plus de chances de se tromper, c'est fatigant. Un arbitre au rugby, c'est 80 minutes avec 30 gonzes et 1 ballon sur un terrain de presque 7000m² et juste ses 2 yeux, son sifflet et une poignée de secondes pour tout voir, tout analyser et tout trancher. Et s'il a le malheur de rater quelque chose, on mettre aussitôt en doute non seulement ses compétences mais en plus son intégrité.

Perso je n'ai jamais rencontré non plus d'arbitre malhonnête. J'en ai vu des excellents, des bons, des moyens, des mauvais et même un carrément nul (mais super sympa). Mais on s'en tape, on joue bien parfois avec des coéquipiers pas vraiment au niveau mais nécessaires pour boucler la feuille de match et éviter le forfait, cela ne nous empêche pas de s'amuser sur le terrain. Bah l'arbitre c'est pareil, même si on ne le trouve pas au niveau c'est quand même lui qui nous permet de jouer et passer un bon moment. Sauf que lui il n'est pas là pour s'éclater avec ses potes, lui il prend sur son jour de weekend pour se taper seul un trajet aller-retour à Bab El Oued afin que 30 mecs qu'il ne connait pas puissent s'éclater. Il se prépare seul, il arbitre seul et si le match se déroule mal il n'aura pas de coéquipier pour le réconforter. Alors match gagné ou perdu, un merci et une petite mousse au club-house c'est le strict minimum.

@Bakaglass

Je suis d'accord avec ta remarque concernant les matchs dégueulasses que l'on peut faire. Contrairement à ce que pensent beaucoup, on essaie de faire au mieux, on ne vient pas pour emmerder le monde.

Il m'est arriver de ressasser plusieurs jours une mauvaise décision ou un match mal arbitré.

Perso, je ne me suis pas encore fait vraiment insulté, au contraire je m'attendais à bien pire.
Par contre, le quotidien de l'arbitre du dimanche après-midi c'est quand même les entourloupes à la feuille de match où les équipes un peu juste bricolent pour pas être MEI, ou pire forfait.
J'ai arbitré jusqu'ici du junior et des réserves, et je trouve que d'une manière générale, à part quelques individus isolés, l'ambiance sur les terrains est plutôt bonne.

Mais effectivement les "spectateurs" sont souvent assez peu conciliants...




@quentin2dakar

La seule fois où j'ai entendu des insultes envers l'arbitre venant de joueurs je jouais en Universitaire et c'est le capitaine du joueur ayant insulté qui l'a sorti du terrain par le col du maillot avant qu'il ne se fasse allumer par ses propres coéquipiers. Sinon les quelques fois où j'ai arbitré je n'ai pas eu ce problème. Les mecs qui râlent, qui discutent les décisions, qui marmonnent des trucs dans leur protège-dents, mais pas de dérapage verbal frontal.

Et en parlant d'entourloupe à la feuille de match, je me rappelle d'un match disputé avec un joueur en béquilles sur le banc. On n'a jamais su si l'arbitre n'a pas fait attention ou a laissé coulé.

@quentin2dakar

J'ai eu droit à des insultes (j'arbitre autour de Londres), mais toujours dans mon dos. Les rares fois où j'ai arbitré en France c'était à peu près pareil. Mais je mets toujours un point d'honneur à aller prendre une pinte au club house après. Ça remet les pendules à l'heure, et on ça se passe toujours bien.

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
Transferts
News
News
News