Fédérale 2 - Des dirigeants agressés en tribunes, le ''comportement de voyous'' de La Valette dénoncé
Fédérale 2 - Des dirigeants agressés en tribunes, le ''comportement de voyous'' de La Valette dénoncé.
Des dirigeants de Millau dénoncent le comportement de La Valette dans les colonnes de Centre Presse Aveyron.

"J’étais avec Patrice en train de filmer dans les tribunes, alors qu’une bagarre générale avait éclaté dès le coup d’envoi. Le président de La Valette, Serge Abadie, hurlait. À un moment, il est venu vers nous, a vu qu’on filmait. C’est alors que cinq-six mecs nous ont pris à partie, nous ont arraché la caméra et l’ont cassée." Les mots sont signés Jérôme Casellas. Dans les colonnes de Centre Presse Aveyron, le dirigeant de Millau est revenu sur les gros incidents en tribunes, lors du match de Fédérale 2 disputé sur le terrain de La Valette. 

Il poursuit : 

On a reçu des coups de pied, des coups de poing. On s’est défendu comme on pouvait. Le match a été arrêté plusieurs minutes, mais la scène était hallucinante. On était dans ce vieux stade, c’était vraiment à l’ancienne… Quand vous vous retrouvez à deux contre une tribune, vous ne vous sentez pas en sécurité.

Il a alors fallu l'intervention des CRS - appelés par un autre dirigeant millavois - pour permettre au calme de revenir. "Je ne vous dis pas si on avait gagné la rencontre, précise Jean-François Wadelle (dirigeant de Millau présent sur place, ndlr) à Centre Presse Aveyron. On se serait fait lyncher. C’est un comportement de voyous." Millau s'est incliné de peu, 24 à 27.

La réponse de La Valette

Si les dirigeants de La Valette n'ont pas répondu aux sollicitations de Centre Presse Aveyron, ils ont donné suite à celles du Midi Olympique par l'intermédiaire du président Jean-François Davide. Ce dernier n'était pas présent au stade. "Tout ce que je peux vous dire, c'est que Serge Abadie m'a présenté sa démission, qui sera accepté."

Davide de préciser qu'il ne faut pas "mélanger le comportement d'un ou plusieurs individus qui ont dérapé, et la réputation de tout un club. [...] Vous savez, dimanche nous avions des personnalités comme Eric Champ, Mourad Boudjellal ou Thomas Savare. Comprenez bien que si nous avions l'intention de tendre un piège, si tant est que cela soit encore envisageable dans le rugby actuel, nous n'aurions pas invité toutes ces personnes-là."

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

j'ai joué quelques fois contre ce club, et à chaque fois qu'on jouait là-bas ça se battait…. Mais ça restait sur le terrain, à 15 contre 15 . Nos dirigeants et accompagnateurs n'ont jamais eu de problèmes en tribune. Une ligne de plus au palmarès de violence de ce club

Derniers articles

Amateur
Amateur
News
News
Amateur
Amateur
Amateur
Amateur
News
News
News