Ecrit par vous !
Fédérale 1 - Xabi Iturriria : « à Saint-Jean-de-Luz, on garde les pieds sur terre »
Xabi Iturriria évolue à Saint-Jean-de-Luz depuis six saisons. Crédit photo : Virginie Photos 64
L'ouvreur se livre sur la saison du SJLO, sa qualification au trophée jean-Prat, le retour de Serge Milhas et l'avenir du club basque.

Dans certains clubs, on trouve toujours des joueurs qui trouvent les mots parfaits, voire justes pour évoquer une saison. Xabi Iturriria fait partie de ces joueurs. Modeste et ambitieux, il a su se livrer sans langue de bois sur la situation actuelle, et l'avenir de Saint-Jean-de-Luz. Actuellement dans la poule 2, le SJLO a su tirer profit de sa disqualification de l'année dernière en quart de finale face à Trélissac : « C'était un mauvais moment, mais cela nous a fait le plus grand bien. C'est ce qui m'a surpris dans ce début de saison, car sur des matchs difficiles, comme lors de la réception de Tarbes, on a su trouver les ressources nécessaires pour le gain du match. Ce qu'on était pas encore vraiment en mesure de faire l'année dernière, reconnaît-il. Je pense sincèrement que cette défaite nous a permis de grandir à ce niveau-là. »

Crédit photo : Virginie Photos 64

Et pas qu'un peu. Aujourd'hui, le SJLO prétend au trophée Jean-Prat grâce à sa place de deuxième d'une poule pour le moins très homogène. Aux côtés d'Albi, les Basques ont su se faire une petite place au soleil. Pourtant, et en toute humilité, Xabi Iturriria avoue que ce n'était pas forcément dans les plans du club. Mais comme l'appétit vient en mangeant... :

Depuis presque 4 ans, notre groupe n'a quasiment pas été remanié. Notre objectif, encore cette année, était surtout de prendre du plaisir à jouer ensemble. On ne pensait pas se projeter à ce niveau-là, mais tant mieux.

Pas de montée pour le SJLO

En débutant la saison avec huit victoires d'affilée, les Luziens avaient commencé la saison tambour battant, et n'ayant connu leur première défaite que le 10 novembre (32-13), lors de leur déplacement à Albi, aujourd'hui premier de la poule. « Lorsqu'on a pris connaissance de la poule, on savait que ça allait être relevé, atteste Xabi. En plus d'Albi, il y avait aussi Lavaur, champion de France en titre. » Il faut dire que cette poule 2 est une des plus serrées du championnat de Fédérale 1. A une journée de la fin de la phase régulière, plusieurs équipes vont encore se battre ce week-end pour décrocher leur ticket pour une qualification en Yves-du-Manoir, notamment Lavaur, Lannemezan, Marmande, Tyrosse, voire même le Stade Bagnérais.

Crédit photo : Virginie Photos 64

Mais Xabi peut se rassurer pour les siens, puisque le SJLO est officiellement qualifié pour le trophée Jean-Prat depuis sa dernière victoire face à Marmande (61-10). De là à espérer une montée en Pro D2 pour le SJLO ? « Pas du tout, rigole le réaliste Xabi Iturriria. Les présidents ont les pieds sur terre et aujourd'hui, le SJLO ne répond pas à la totalité des critères du cahier des charges pour la montée en Pro D2. » Et pas question de parler de frustration, les Luziens préfèrent se montrer pragmatiques et tirer profit de l'expérience de ces phases finales. Et qui dit phases finales, dit forcément avenir. Et justement l'année prochaine, c'est un ancien de la vieille qui va faire son apparition au sein du staff du SJLO : Serge Milhas. Présent lors de l'année en Fédérale 2 du club basque (2015/2016), il donnait l'an passé quelques conseils au club, sans pour autant en faire totalement partie. « Il connaît la plupart des joueurs, détaille Xabi. Il va entraîner avec David Irazoqui, l'actuel entraîneur des espoirs, et je trouve que cela va faire un bon mix entre expérience et jeunesse. »

Quoiqu'il en soit, si la saison prochaine paraît d'ores et déjà préparée, le SJLO et Xabi vont devoir s'atteler à bien finir l'actuelle. Si ce week-end, les Luziens se déplacent à Lavaur quasiment pour du beurre, on leur promet un adversaire tel que Roval, premier national, pour les quarts de finale : « On fera jouer notre envie et nos valeurs, et quoiqu'il arrive, notre saison sera réussie, même si on souhaite faire mieux que l'an passé, » rappelle l'ouvreur de 29 ans. Et donc logiquement se propulser vers les demi-finales, qui sait ?

Crédit photo : Virginie Photos 64

Jessica Fiscal
Jessica Fiscal
Cet article est rédigé par Jessica Fiscal, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • AKA
    44281 points
  • il y a 4 mois

Et oui SJLO, Nafarroa, St Pée/Nivelle etc.etc. on peut parler de rugby "basque" BO et Aviron....

  • Nbat64
    8317 points
  • il y a 4 mois
@AKA

yes SPUC!

  • mimi12
    64468 points
  • il y a 4 mois

Un très bel article !

Très bon article . Merci

“Dans certains clubs, on trouve toujours des joueurs qui trouvent les mots parfaits, voire justes“... oh la belle phrase...

Xabi Iturria, Saint-Jean-De-Luz, match 100%

Merci Jessica, c'est toujours très sympa ces ouvertures vers les clubs amateurs.

Derniers articles

News
News
News
Amateur
Ecrit par vous !
News
Ecrit par vous !
News
News
News
Transferts
News
News