Ecrit par vous !
AMATEUR - Fédérale 2 - Cahors trop fort pour Issoire (38-25)
AMATEUR - Fédérale 2 - Cahors trop fort pour Issoire.
Fédérale 1
  • Matchs joués
  • Victoires
  • Classement
  • Points marqués
  • Points encaissés

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Le résumé hyper objectif d'un type qu'a n'a pas vu le match, parce que c'était trop loin et qu'il a préféré regarder Vannes- Perpignan.

Rappelez-vous l’année dernière à la même époque. Les "mauvais noirs(jeu de mots par rapport aux couleurs d'Issoire, mauve et noir, nldr.) avaient battu Gaillac, un favori de la poule, à Issoire lors de la première journée, et ils étaient partis jouer la deuxième journée dans le Lot contre Figeac. Sur leur lancée (montée, euphorie, tout ça tout ça...), ils avaient enchaîné avec un deuxième succès. C'est là que les ennuis avaient commencé. Dédé le coach avait annoncé un objectif simple : tout gagner à domicile. Jamais il n’avait évoqué une possible victoire à l’extérieur. Et on le sait tous, le rugbyman moyen et issoirien, a besoin de consignes simples et précises pour avancer.

Du coup, cette victoire surprise à Figeac avait mis un peu le bazar dans les mémoires internes et personnelles des joueurs. Beaucoup cherchaient sur leur tablette fournie par le club, l’onglet "victoire à l’extérieur", mais personne ne trouva quoi que ce soit. Certains s’étaient même résolus à demander au coach si cette victoire était grave et s’il fallait encore être obligé de tout gagner à la maison. Les plus faibles d’esprit commençaient d’ailleurs à ressentir quelques maux de tête totalement imaginaires, tant le malaise était visible. Même le coach ne savait plus quoi penser, ni répondre. Lui aussi semblait totalement déboussolé. Il n’avait pas prévu un tel scénario, et son flagrant manque d’expérience à ce niveau de la compétition apparut au grand jour. Résultat des courses, après cette belle victoire en terre lotoise, les résultats des "mauvais noirs" partirent en queue de boudin et il fallut attendre la dernière journée de championnat pour savoir si on était maintenu ou pas.

Alors cette année, quand Dédé le coach a regardé de plus près le calendrier et qu’il a vu que le premier match serait à domicile contre un gros de la poule et que le deuxième se jouerait dans le Lot contre Cahors, il s’est tout de suite rappelé les mésaventures de la saison passée et s’est juré de ne plus revivre pareille affaire. Les joueurs sont très gentils, les recrues sont prometteuses, les jeunes sont ambitieux, alors inutile de leur embrouiller le cerveau avec des trucs compliqués. Il a convoqué tout le monde au fond du car le matin, et il a bien expliqué le plan de jeu. "On y va pour jouer, pas pour gagner. Surtout pas pour gagner. Démerdez-vous comme vous voulez mais on ne refait pas l’erreur de l’année dernière. Je ne voudrais pas que certains rechutent dans le n’importe quoi. On y va cool, on essaie de ne pas se blesser et surtout, on reste sur notre ligne de conduite". A part une ou deux recrues qui ont eu du mal à comprendre des consignes pareilles, les autres ont fait oui-oui de la tête et ont commencé à rentrer dans leur match gentiment, l’esprit apaisé.

Donc, consignes bien respectées dès la première mi-temps avec un 25-8 pour Cahors. Une fois le match bien perdu comme il fallait, les petits "mauvais noirs" ont décidé que quand même, faut pas non plus déconner et que le coach a jamais dit qu’il fallait aussi perdre la deuxième mi-temps (remportée 17-13) pour un score final de 38-25 et aucun bonus distribué. Mais au-delà de cette défaite de perdue qui au final n’est pas très grave, je me vois encore dans l’obligation de m’insurger contre les instances fédérales. J’aimerais qu’enfin, ceux qui décident des calendriers fédéraux se mettent d’accord avec le reste du monde. Ras le bol des doublons, voire même des triplons. Comment voulez-vous espérer quelque chose quand notre pilier gauche doit enchainer : fête à Besse, foire aux chevaux et match de Fédérale 2 à des centaines de kilomètres de chez lui et ce, en moins de 24 heures ? Nos joueurs ne sont pas de robots. On s’étonne qu’après il leur arrive des bricoles. Si je compte bien, ça fait deux fois de suite que les "mauvais noirs" respectent bien les consignes. Et comme dirait un philosophe de la télé que les moins de 30 ans ne peuvent pas connaitre : "j’aime bien quand les plans se déroulent sans accro".

Si vous souhaitez vous aussi parler de votre club, rejoignez notre communauté de ministres.

RUSIgby
RUSIgby
Cet article est rédigé par RUSIgby, référent du club US Issoirienne, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • tico74
    25444 points
  • il y a 4 ans

Bel article, bien ficelé, un brin d'humour, des citations de grands philisophes (Hannibal Smith), tout y est! Bravo

  • Bidoux
    11828 points
  • il y a 4 ans

De toute façon au delà de deux consignes on tombe dans des débats d'intellos !

Derniers articles

News
News
Vidéos
Vidéos
News
News
News
News
News
News
News