Le président de Bayonne envoie une grosse pique aux autres clubs de Pro D2

Le président de Bayonne envoie une grosse pique aux autres clubs de Pro D2
Philippe Tayeb ne s'est pas fait que des amis en Pro D2.
Dans une interview accordée au journal Sud Ouest, le président de l'Aviron bayonnais Philippe Tayeb n'a pas été tendre avec les autres clubs de Pro D2.

Battu à Nevers ce vendredi soir dans le choc de 18e journée de Pro D2, l'Aviron bayonnais pointe à la troisième place du classement. Le club basque se tire la bourre avec son adversaire du soir et Oyonnax, seulement trois longueurs devant. Mais Brive et Mont-de-Marsan se tiennent en embuscade derrière. Si la qualification pour les phases finales est encore loin d'être acquise au même titre que la montée en Top 14, les formations du haut de tableau préparent la prochaine saison. 

Bayonne ne déroge pas à la règle et se doit notamment d'anticiper au niveau du recrutement pour étoffer son effectif.
 Et visiblement, le président de l'Aviron Philippe Tayeb sait comment attirer les joueurs mais aussi les foudres des supporters des autres formations de Pro D2. En témoigne cet extrait d'une interview donnée à Sud Ouest.

Aujourd’hui, quand j’ai les agents au téléphone, je leur dis qu’il y a quatre choses au Pays Basque qu’ils n’ont pas ailleurs. Un: le plus beau public de Pro D2. Deux: un des trois meilleurs entraîneurs français. Trois : l’une des plus belles régions au monde et quatre, un projet. Si le joueur ne veut pas vivre ça, vous l’envoyez à Bourg, à Massy, à Vannes… L’Aviron, ça s’achète. On doit le vendre. On ne mettait pas ses atouts en avants. Ici, on n’est pas à Aurillac, avec moins dix degrés, où t’es obligé d’annuler les matchs. Avec tout le respect que j’ai pour eux. Ici, tu vas te promener avec ta femme en bord de mer, tu vis des bons moments…"

Des propos qui ont fait réagir le président du voisin biarrot mais aussi l'ancien international Olivier Magne.