Fédérale 1, Narbonne : La structure professionnelle liquidée

Fédérale 1, Narbonne : La structure professionnelle liquidée
Les temps sont rudes pour le RCNM.
Alors que le club a été relégué en Fédérale 1, les mauvaises nouvelles continuent de s’accumuler.

La situation

C’est le genre de nouvelles que l’on n’aime pas apprendre. Le tribunal de commerce a ordonné mercredi « l’arrêt immédiat et total des activités et prononce la liquidation judiciaire de l’entreprise Racing Club Narbonne Méditerranée ». La liquidation sera vraisemblablement actée par Maitre Vanessa Arnaud, nommée mandataire judiciaire. Elle devra malheureusement procéder au licenciement de vingt salariés, dont huit joueurs. Le 30 Juin dernier déjà, l’association du RCNM avait résilié le contrat de gestion des activités du club qui la liait au rugby professionnel. La SASP était en effet en très mauvaise posture sur l’aspect financier, à tel point qu’elle était en cessation de paiement, et ce depuis le 15 mai 2018, soit près de deux mois. Le passif s’élevait à 885 340€, ce qui dépassait le montant de l’actif du club, représentant donc un danger pour sa survie. C’est pour cette raison que la ville de Narbonne avait demandé à la société « par courrier du 21 Juin 2018, de prendre toutes les dispositions nécessaires pour envisager, dans les meilleurs délais, la restitution intégrale de l’ensemble des locaux occupés ».

L’avenir

Dans tout ce marasme, il faut tenter d’y voir des points positifs. La convention liant la SASP et l’association ayant été résiliée, cela permet au club de ne pas être relégué en Fédérale 3, voir même en Championnat Honneur. Grâce à cela, la situation peut désormais être envisagée avec plus d’optimisme côté narbonnais. Jean-Louis Caussinus, président de l’association, explique en effet que « tant qu’il y avait la SASP, l’association ne pouvait pas contractualiser ». Désormais, l’association va conserver certains joueurs, après étude de leur situation au cas par cas. L’avenir des employés administratifs reste flou, une situation difficile à supporter pour ces derniers, comme il est facile de le comprendre. La saison prochaine, le club présentera toutefois un budget de 2 950 000 euros, ce qui permettra de conserver une certaine compétitivité comme l’atteste Jean-Louis Caussius.

On maintient le niveau de formation, avec une équipe Espoirs en Elite, et une équipe de féminines, et le niveau professionnel avec des contrats fédéraux. On se donne deux ans. C'est la durée de l'agrément pour notre centre de formation. Au bout de deux ans, on fera un bilan. On verra si l'économie narbonnaise est capable de supporter le professionnalisme. 

Fédérale 1 - Présentation des clubs pour la saison 2018-2019 : NarbonneInformations recueillies auprès du Journal l'Indépendant.