Connaissez-vous l’île de Kyushu, où les Bleus seront basés pendant la Coupe du Monde 2019 ?
Le Mont Aso, situé à Kyushu, est un volcan actif. Crédit photo : Hélène Marbach
A moins d'un an du coup d'envoi de la Coupe du monde au Japon, focus sur l’île de Kyushu, une région où le XV de France jouera deux matchs.

Kyushu, prononcé "Kioushou" pour les novices en japonais, est une des régions de l'archipel nippon, située à son extrémité ouest. Si on vous en parle, c'est parce que plusieurs matchs de la Coupe du monde de rugby 2019 y seront joués. Et particulièrement deux rencontres du XV de France. Au programme des Bleus : les Etats-Unis le 2 octobre à Fukuoka et les Tonga le 6 octobre à Kumamoto. Pour les hommes de Jacques Brunel ce sera l'occasion d'engranger un maximum de points pour éviter une sortie précoce dans ce Mondial. Les supporters présents sur place devraient donc en avoir pour leur argent.Quels stades accueilleront la Coupe du Monde de Rugby 2019 au Japon 

Et tant qu'à faire 12 heures d'avion pour aller à l'autre bout du monde, autant en profiter pour découvrir la région entre les deux matchs du XV de France. Depuis Tokyo il faut compter deux heures de vol pour y accéder et encore moins depuis les grands aéroports d’Asie comme Incheon (Corée du Sud), Shanghaï (Chine), Hong Kong. La région de Kyushu est également accessible en train à grande vitesse via le célèbre "Shinkansen" depuis Kyoto ou Osaka (deux heures environ de trajet) ou Hiroshima (une heure).

Kyushu, entre zones urbaines et espaces naturels 

Si vous avez préféré vous rendre sur place plusieurs jours avant pour vous acclimater au décalage horaire dans votre hôtel ou bien dans une location privée dites “minpaku”, vous aurez tout le temps de visiter Fukuoka, qui est la plus grande ville de Kyushu depuis les temps anciens avec 1,539 million d'habitants. Si vous souhaitez fêter la victoire des Bleus au restaurant ou vous rendant à l'un des nombreux stands qui s’installent dans la ville en début de soirée, n’hésitez pas à demander un "Tonkotsu ramen", un plat de pâtes dans un bouillon à base d'os de porc. Nous vous recommandons de goûter les Ramen chez "IPPUDO", une chaîne renommée de restaurants, qui compte d'ailleurs trois établissements à Paris.

Crédit photo : Hélène Marbach - Fukuoka, plus grande ville de Kyushu, réputée pour sa culture culinaire unique 

Partons du Mont Aso à Kumamoto...

À Kumamoto, certains plats sont vraiment uniques. La plupart du temps à base de viande ou de fruits de mer, ils sont si typiques que vous ne pourrez pas les trouver ailleurs au Japon ou à Kyushu. De quoi manger autre chose que les onigiri achetés au konbini, même s'ils sont très bons et peu onéreux.

Crédit photo : Hélène Marbach - Kumamoto, c'est des plats uniques, introuvables ailleurs au Japon

Certes, l'ascension du Mont Fuji est la plus réputée pour admirer le lever de soleil. Mais à une heure et demi de Kumamoto se trouve le Mont Aso, un volcan actif possédant la plus grande caldeira du monde ! Si vous avez aimé les 30 mètres du donjon du château de Kumamoto, un des trois châteaux les plus célèbres du Japon, vous serez éblouis par les 1 592m de ce volcan. A son sommet, vous pourrez profiter des magnifiques points de vue et paysages tout en éliminant les excès. Le tout est accessible en train via le très pratique Japan Rail Pass. Une fois l’un de ces Pass acheté, les déplacements sont illimités, notamment via les trains touristiques, dans la zone choisie et pendant la période concernée.

Crédit photo : Hélène Marbach - Kumamoto et le Mont Aso, à 1h30 de la ville

Saga, réputée pour sa Poterie et son Saké

Dans la préfecture de Saga, réputée dans tout le Japon pour sa poterie (styles Arita ou Imari par exemple), vous pourrez allier gastronomie et dégustation du saké japonais, très réputé, et qui se marie parfaitement aux plats japonais. 

Crédit photo : Hélène Marbach - Saga, réputée pour sa Poterie

Nagasaki ne ressemble à aucune autre ville au Japon

Si vous tenez à votre ligne, ou que vous avez abusé du saké, sachez qu'il est également possible de faire des randonnées dans la région de Kyushu. Ou alors de louer une voiture. Pour une somme allant de 25 à 45 euros, vous pouvez en effet vous offrir un road-trip avec vos collègues pendant deux à quatre jours en achetant un pass qui donne accès aux différentes autoroutes locales. L'occasion pourquoi pas de pousser jusqu'à Nagasaki, l'une des deux villes touchées par l'arme atomique en 1945, pour une visite chargée d'histoire mais aussi riche culturellement grâce à sa proximité avec la Chine et la Corée. Ce mélange de culture se retrouve lors du festival annuel du mois d'Octobre : Kunchi Matsuri. Quand vous aurez fait tout ça, vous aurez bien mérité de vous reposer dans un des nombreux onsen (sources thermales) de la région.

Crédit photo : Hélène Marbach - Nagasaki, à l'extrémité ouest du Japon, historiquement tournée vers l'international et les mélanges culturels

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

On ne voit pas beaucoup de tables de nuit ni de réverbères sur ces photos. C'est plutôt rassurant…

  • dusqual
    26357 points
  • il y a 7 mois

kyushu c'était l'île des chrétiens, là où vivaient les marginaux, c'est pas étonnant...

Bel article qui donne envie d'y aller. J'ai rencontré quelques japonais au Brésil, en Polynésie française et au Vanuatu, ce sont des gens charmants à l'hospitalité généreuse.
Et quelle cuisine raffinée !

@duodumat

Il mangent du coq au saké ?

@lelinzhou

Malheureusement ils pourraient bien manger le coq tout cru un de ces jours

Sur la photo, au milieu, c'est la piscine des bleus qu'on aperçoit ?
Ça à l'air tranquille!!!!

j'etais a Fukuoka et Nagasaki pour 1 semaine il y a qq mois et c'est sympa

J'espere juste que l'EDF y restera plus longtemps

De la bouffe dans la moitié des photos : pas de doute, l'auteur sait qu'il s'adresse à des Français !

  • Chams
    7093 points
  • il y a 7 mois
@Yann Béli

Le Tonkotsu Ramen de Fukuoka, vous allez pas être déçus du voyage 😊
Ça sent dans toute la ville, on croirait Sarlat en plein mois d'août (Bon, en échangeant le canard confit contre une réduction d'os de porc).
J’exagère un peu le trait, mais ça déménage niveau goût/odeur, ça a peu à envier à un claquos

Derniers articles

News
News
News
News
News
Ecrit par vous !
News
News
Sponsorisé News
News
Vidéos
News