À trois mois de la Coupe du monde au Japon qu'en est-il de l'engouement sur place ?
Kumamon est la mascotte de la préfecture Kumamoto.
La première Coupe du monde de rugby sur le sol asiatique démarrera dans un peu plus de trois mois au Japon. La fête sera-t-elle au rendez-vous ?

3 mois, 6 jours et 12 heures, c'est, au moment où nous écrivons ces lignes, ce qui nous sépare de la Coupe du monde 2019 au Japon. Trois mois, c'est à la fois beaucoup et très peu. Pour ceux qui ont eu la chance d'aller en Angleterre en 2015, ils ont certainement l'impression que Mondial anglais était hier ou presque. Certains ont préféré sans doute rapidement oublier la fessée reçue en quart de finale par la Nouvelle-Zélande. D'autres ont peut-être rapidement basculé sur l'édition 2019, la première en Asie et qui plus est dans un pays qui fascinent les étrangers : le Japon.
Coupe du monde - Antarctique, Pays-Bas, Brésil, un tiers des billets acheté à l'étrangerCoupe du monde - Antarctique, Pays-Bas, Brésil, un tiers des billets acheté à l'étrangerLes ventes de billets ont dépassé les attentes et les occidentaux devraient être très nombreux à fouler le sol nippon à l'automne. Ce sera notamment le cas d'Adèle : "Nous partons à 4 pour 15 jours pour la Coupe de monde. Passionnés de voyage et de rugby, c'était l'occasion rêvée. On le prépare depuis 6 mois tranquillement." Au programme : Angleterre-France à Tokyo et le 1/4 de finale à Ōita "en misant sur la France en position de 2e de sa poule (on espère)". Et entre les matchs, des visites. "Tout dépend aussi de l'ambiance qu'il y aura autour de l'événement. Je ne connais pas du tout ce pays qui a l'air splendide et tellement différent et son approche de l'événement". 

Justement qu'en est-il de l'engouement sur place ? Le rugby est présent sur l'archipel japonnais depuis des décennies. Les matchs, en particulier universitaires, font le plein de spectateur dans les stades. On imagine qu'à trois mois du coup d'envoi de leur Coupe du monde, la ferveur commence à monter. Apparemment, il va falloir encore patienter. Pour rappel, le rugby n'est pas le sport numéro 1 au Japon. De plus, l'organisation des Jeux olympiques l'an prochain semble un peu avoir éclipsé la compétition ovale. Clément, qui réside à Kyoto, nous explique :

Pour le moment, je vois très peu de pubs que ça soit à Kyoto ou Osaka. On en voit surtout dans les centres commerciaux, les magasins de sport (et encore un mini stand aux entrées) et sur tous les camions DHL... Et pour la télé, il me semble avoir vu une ou deux pubs... Dans mon entourage, la plupart n'étaient pas au courant, avant que je leur en parle. On va dire que les JO prennent beaucoup plus d'ampleur et qu'ils vont se servir du rugby comme d'un "entraînement". Après, je ne suis pas dans une ville qui reçoit des matchs, c'est peut-être pour cela. À mon avis, il y a beaucoup plus de publicités et d'informations dans les villes de matchs. 

Du côté de Yokohama (une ville proche de Tokyo), qui accueillera le choc entre les All Blacks et les Springboks, mais surtout les demi-finales, ce n'est guère mieux précise Mae Wenn : "on voit quelques voitures à l'effigie de la Coupe, quelques panneaux aussi (surtout quand on se rapproche des stades), dans les grandes gares (genre Shin-yokohama), mais franchement je trouve ça assez discret par rapport aux pubs pour les JO."

Coupe du monde 2019. Les demandes de billets dépassent les attentesCoupe du monde 2019. Les demandes de billets dépassent les attentesLa Coupe du monde de rugby, ce n'est pas le Mondial de foot ni les JO. C'est peut-être plus réservé aux fans. "Personnellement j'ai presque choisi de faire mon PVT (Programme Vacances Travail, NDLR.) en 2019 parce qu'il y a la Coupe du monde de rugby cette année. Tant pis pour les JO l'année prochaine, confie Mae Wenn via Facebook. Mais quand j'ai pu enfin acheter des places pour les matchs qui m'intéressaient, il n'y en avait plus ! Je "check" les reventes tous les jours ! Mais sinon tant pis, j'irai voir les matchs dans les bars". Il semblerait en effet que la fête sera au rendez-vous dans les stades et alentours. "Malgré ce manque d'information, tous les billets "publics" pour la coupe du monde ont été vendus..." ajoute Clément. Et ça, c'est déjà une belle réussite. On espère désormais que le spectacle sera présent sur les pelouses japonaises.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Coupe du monde de rugby au Japon : la fête sera-t-elle au rendez-vous ? Sans aucun doute et dans une ambiance débridée !

  • breiz93
    38894 points
  • il y a 3 mois
@Garou-gorille

Tu n'as pas forcé ton talent, tu es nippon ni mauvais !

Derniers articles

News
News
News
Vidéos
News
News
Vidéos
Vidéos
News
News
News