WTF : le jour où Mauro Bergamasco a débuté un match avec l'Italie... en n°9 [VIDÉO]

WTF : le jour où Mauro Bergamasco a débuté un match avec l'Italie... en n°9 [VIDÉO]
Le cauchemar de Mauro Bergamasco en n°9 avec l'Italie.
L'habituel troisième-ligne de la Squadra Azzurra avait été aligné au poste de demi de mêlée face à l'Angleterre.

Ce samedi, l'Italie reçoit la France dans le cadre de la 5ème et dernière journée du Tournoi des 6 Nations. Face aux Bleus, la Squadra Azzurra alignera la meilleure équipe possible, seulement amputée du 3/4 centre des Wasps, Michele Campagnaro, et de son futur coéquipier à Coventry, Matteo Minozzi. Au poste de demi de mêlée, pas de surprise : Conor O'Shea fait confiance à Tito Tebaldi.

Le joueur de Trévise est revenu en grâce depuis plusieurs semaines.

6 Nations 2019 : le retour gagnant de Tito Tebaldi avec l'Italie, à 31 ansMais face aux Bleus, le sélectionneur aurait pu choisir d'aligner... Sergio Parisse en n°9. Un choix complètement fou ? Oui. Improbable ? Clairement ! Pourtant, ce pari de titulariser un 3ème-ligne à la mêlée a déjà été effectué dans l'histoire récente de la sélection italienne. Il y a dix ans, Nick Mallett est alors le patron des Azzurri. Problème : pour débuter le 6 Nations 2009, le Sud-Africain est privé de Simon Piccone, Pietro Travagli et Pablo Cananvosio. Paul Griffen est jugé trop vieux. Giulio Toniolatti ? Pas assez expérimenté. 

Face à l'Angleterre, Mallett titularise donc... Mauro Bergamasco, alors au Stade Français Paris.

A l’entraînement, nous avons vu que Mauro avait le même niveau en passe, plus d’expérience que les autres joueurs, et que sur le plan psychologique, il n’était pas du genre à avoir peur de ce défi. Et s’il a des difficultés sur le terrain, ce sera mon problème, pas le sien. - via Rugby365

Prévisible, la catastrophe ? Facile à dire aujourd'hui. Toujours est-il que Bergamasco se loupe totalement. Ses passes sont mal ajustées. L'ancien Briviste Riki Flutey profite même de l'une de ses erreurs pour inscrire un essai. Et Bergamasco - qui terminera sa carrière avec 106 sélections - se fait sortir dès la mi-temps, l'Italie s'inclinant finalement 36 à 11 à Twickenham.

En conférence de presse, Mallett assume son erreur. Et la semaine suivante, face à l'Irlande, le Parisien retrouve sa place en 3ème-ligne...

Crédit vidéoEllliotJackRussel1