VIDEO. Top 14 - Pourquoi le dernier essai du RCT était-il valable ? [DESINTOX]

VIDEO. Top 14 - Pourquoi le dernier essai du RCT était-il valable ? [DESINTOX]
Top 14 - Le RCT a décroché sa première victoire de la saison contre Castres.
La victoire à l'arrachée de Toulon face à Castres à Mayol a fait couler beaucoup d'encre. On vous explique pourquoi l'essai de Nakosi était valable.

[Désintox] Pourquoi Laurent Cardona ne pouvait-il pas appeler la vidéo à la fin du match Toulon - Castres ?Avec Clermont vs Stade Français, c'était le match de cette troisième journée. Battus à deux reprises sans avoir décroché aucun bonus, les Toulonnais pointaient à la dernière place du classement avant de recevoir le champion de France. Sur la pelouse du stade Mayol, les hommes de Patrice Collazo n'avaient pas le droit à l'erreur. Et ils ont bien failli subir un nouveau revers face aux Castrais. Malgré un premier essai par Messam dès l'entame, ils ont peu à peu laissé les commandes du match aux visiteurs. Ce n'est qu'à la 78e qu'ils les ont reprises par l'intermédiaire de Filipo Nakosi.Crédit vidéo :  TOP 14 - Officiel

Si les supporters ont exulté à la fin de la rencontres, du côté des Tarnais, c'était clairement la soupe à la grimace. D'aucuns ont en effet émis l'hypothèse que la réalisation du Fidjien n'était pas valable. L'ancien international Sébastien Chabal en fait partie. Sur le plateau du Canal Rugby Club, le consultant estime que "sur le dernier essai, il y a une faute de Monribot car il n’est pas le dernier participant du ruck et il ramasse le ballon. Sur la dernière action, Xavier Chiocci ramasse le ballon alors qu’il est en position de hors-jeu. Cela aurait pu amener une pénalité aux Castrais qui leur aurait donné la possibilité de gagner ce match. Il fallait bien tout cela pour que le RCT s’impose." 

Que dit la règle dans ce genre de situation ? Dédé Puildébut nous éclaire :

Point Arbitrage :

Contrairement à ce que signale Sébastien Chabal, il n'y a jamais eu de création de ruck. Seuls des joueurs du RCT sont debout au-dessus de la zone de plaquage.

C'est donc un "One-man-ruck" qui est formé (créant ainsi des lignes de hors-jeu pour les non-participants). Pour se saisir du ballon dans un "One-man-ruck", le joueur de Toulon doit avoir au minimum un pied derrière le ballon. Ce qui semble être le cas ici. L'essai est donc bien valable.