VIDÉO. Terry Bouhraoua meilleur marqueur, Damien Cler met un terme à sa carrière

VIDÉO. Terry Bouhraoua meilleur marqueur, Damien Cler met un terme à sa carrière
Rio 2016 - Terry Bouhraoua a fait le boulot.
La campagne olympique de l'équipe de France de rugby à 7 a été mitigée. Les résultats n'ont pas été à la hauteur mais certains joueurs ont répondu présent.

L'équipe de France n'a pas atteint son principal objectif lors des Jeux, à savoir remporter une médaille olympique. La faute en premier lieu à cette défaite en quart de finale face au Japon, un adversaire pourtant moins bien classé que les Bleus. Néanmoins, ces derniers ont également montré que tout était possiblie lors de ces olympiades en battant à deux reprises l'Australie, quatrième nation mondiale. C'est d'ailleurs une des satisfactions côté tricolore au même titre que l'excellente prestation de certains cadres.

Lien Vidéo

Dans les airs, Jonathan Laugel a répondu présent. En défense, Manoël Dall'igna a fait boulot. Mais si un joueur doit être mis en lumière, c'est bien le capitaine Terry Bouhraoua. Il avait annoncé la couleur face aux Australiens en inscrivant 24 points. Il a poursuivi sur sa lancée et terminé meilleur marqueur du tournoi avec 43 unités devant le Sud-Africain Cecil Afrika (42) et l'Argentin Gaston Revol (37). On peut compter sur lui dans les années à venir jusqu'aux JO de Tokyo pour mener la France vers cette médaille tant désirée.

Mais cela passera par encore plus de travail. Si Laugel, Bouhraoua et Vakatawa auront un rôle à jouer, France 7 pourra également compter sur des joueurs comme Sacha Valleau (19 ans), Stephen Parez (21 ans) et aussi sur Jean Pascal Barraque (25 ans) ou encore l'ancien espoir du CAB Kelegh Faousy Moutome (19 ans) et le spécialiste du 200m Anastase Leote (24 ans). Damien Cler (32 ans) lui, se sera plus là. Passé par le Stade Montois et La Rochelle, il a joué face l'Australie le dernier match de sa carrière. "L'équipe m’a fait entrer en premier, seul sur la pelouse, pour le dernier match contre l’Australie. C’était un beau cadeau de la part d’une bande de copains. Je ne m’y attendais pas. Ça m’a fait chaud au cœur. J’ai pu me remémorer toute ma vie rugbystique, c’était vraiment chouette." Steeve Barry va de son côté rejoindre La Rochelle.

Lien Vidéo