VIDÉO. INSOLITE. Jalil Narjissi a vaincu les 5 895m du Kilimandjaro

VIDÉO. INSOLITE. Jalil Narjissi a vaincu les 5 895m du Kilimandjaro
Jalil Narjissi au Kilimandjaro.

Devenu pompier, l'ancien talonneur du SU Agen est également devenu alpiniste. Son dernier exploit ? Le Kilimandjaro.

Jalil Narjissi, vous vous souvenez ? Mythique talonneur du SU Agen (de 2004 à 2015), l'ancien international marocain est depuis devenu un véritable aventurier. Rassurez-vous, Narjissi ne côtoie pas Moundir et ne montre pas ses fesses dans une télé-réalité sur W9 : il est vraiment devenu aventurier. Son dernier exploit : l'ascension du Kilimandjaro ! Le sommet de la montagne située en Tanzanie culmine à 5 895 mètres, et l'ancien n°2 y est venu à bout la semaine passée. Il confie, via La Dépêche :

J’ai réalisé cette expédition sur un séjour assez court. Il faut habituellement huit jours, j’en ai pris quatre. Je suis arrivé jeudi dernier. J’ai fait connaissance avec mes coéquipiers et avec nos accompagnateurs, dix-huit porteurs et quatre guides. Nous nous sommes lancés ensuite à l’assaut du Kilimandjaro par paliers, 2 000 puis 3 000 mètres et ainsi de suite jusqu’à 4 600 mètres. C’était notre dernier camp de base dont nous sommes partie en pleine nuit de vendredi à samedi vers 23 h 30, après un court sommeil, pour rejoindre le sommet à 5 895 mètres vers 6 h 10 du matin. [...] Le premier truc qui vous frappe quand même, c’est le froid. Il faisait moins vingt degrés, avec un vent glacial qui vous fouette le visage. J’étais heureux d’avoir souffert pour arriver tout en haut. Et déjà on pense à la prochaine étape.

Et alors, cette ascension ? Celui qui est devenu pompier professionnel après sa retraite sportive explique : "j’ai vécu un moment à la fois fabuleux et très compliqué. J’ai puisé dans mes réserves pour valider cet objectif. Une maladie m’avait affaibli une semaine avant de partir mais j’ai serré les dents." Prochaine étape pour Narjissi, qui a déjà vaincu le Mont-Blanc en 2016 : l’Aconcagua en Argentine, et le Mont Fuji au Japon !

Crédit vidéo : La Dépêche du Midi