VIDEO. 6 Nations - XV de France. Deux exploits de Teddy Thomas et puis plus rien

VIDEO. 6 Nations - XV de France. Deux exploits de Teddy Thomas et puis plus rien
6 Nations - Teddy Thomas avait parfaitement lancé le XV de France.
L'ailier du XV de France Teddy Thomas a assuré le spectacle à Murrayfield mais c'est l'Ecosse de Laidlaw qui a eu le dernier mot ce dimanche.

6 Nations 2018 - Les 5 points à retenir de la défaite du XV de France en EcosseContrairement aux moins de 20 ans et à l'équipe de France Féminines, les Bleus se sont inclinés en Écosse ce dimanche en clôture de la deuxième journée du Tournoi des 6 Nations. Les Tricolores semblent désormais destinés à se battre avec l'Italie pour éviter la cuillère de bois alors que se profile encore la réception de l'Angleterre et un déplacement au Pays de Galles. La première mi-temps à Murrayfield avait pourtant laissé augurer d'un avenir plus radieux avec des Français agressifs, ambitieux et surtout désireux d'envoyer du jeu après avoir passé leur samedi à défendre contre l'Irlande. 

Symbole de cette envie, l'ailier du Racing 92 Teddy Thomas a illuminé de son talent la pelouse écossaise à la faveur de deux exploits personnels en première mi-temps. Dès la troisième minute de jeu, le Racingman a ridiculisé la défense du Chardon comme il l'avait fait avec celle du Trèfle, laissant Russell et Hogg pour mort grâce à sa vitesse et ses appuis. Le "facteur X" du XV de France a ensuite fait parler la foudre à la demi-heure en étant le premier sur le ballon après avoir joué pour lui-même au pied, trompant Greig Laidlaw au passage.Crédit vidéo : France TV Sport

Pourtant, c'est bien ce dernier qui a eu le dernier mot dans cette partie. Auteur de six pénalités (44e, 49e, 61e, 65e, 71e, 77e), il a puni l'indiscipline des visiteurs en deuxième mi-temps. Des Bleus, qui, s'ils ont montré de belles intentions lors des quarante premières minutes, n'ont pas réussi à distancer le XV du Chardon. Les Écossais ont eu aussi frappé deux fois par Maitland (13e) et Jones (32e), mais surtout, n'ont pas connu de baisse de régime là où les Français se sont peu à peu recroquevillés sur eux-mêmes.