VIDÉO. 6 Nations - France vs Italie : Des places à prendre selon Jacques Brunel

VIDÉO. 6 Nations - France vs Italie : Des places à prendre selon Jacques Brunel
6 Nations - XV de France. Jacques Brunel attend beaucoup plus de ses joueurs.
Le sélectionneur du XV de France Jacques Brunel a expliqué les raisons qui l'ont poussé à effectuer cinq changements pour recevoir l'Italie à Marseille.

6 Nations 2018 - La composition du XV de France face à l'ItalieAprès deux défaites face à l'Irlande et l'Écosse, le XV de France n'a plus le droit à l'erreur dans le Tournoi des 6 Nations. La réception de l'Italie à Marseille doit se solder par une victoire. Pour ce match des mal classés, le sélectionneur des Bleus Jacques Brunel a effectué cinq changements dans le XV de départ. Ils résultent en partie de l'exclusion de huit joueurs suite à la nuit d'ivresse écossaise mais aussi de l'état de forme et du temps de préparation dont ont disposé les internationaux. Le staff a souhaité "conserver une ossature qui a des repères par rapport au temps passé ensemble" mais il a aussi dû prendre en compte l'état de fraîcheur. Certains éléments ont ainsi joué en Top 14 le week-end dernier et n'ont pas été conservés ou titularisés. Exit donc Mathieu Babillot ou encore Baptiste Serin.Tournoi des 6 Nations 2018 : les cinq bonnes raisons d'aller voir France - ItalieC'est une nouvelle fois Maxime Machenaud qui sera à la mêlée. Le Racingman "n'a pas déçu. Il a été au niveau où on l'attendait avec de l'autorité et de la justesse. On n'avait pas besoin de le mettre en concurrence." Le staff n'a en effet pas été tenté d'aligner la charnière du LOU d'entrée avec Lionel Beauxis et Baptiste Couilloud. Mais ce dernier aura sa chance et pourra montrer ses qualités : "ça fait partie de notre projet". Ce qui était également prévu, c'est de titulariser Mathieu Bastareaud au centre. Sa suspension en Coupe d'Europe a décalé son retour mais le Toulonnais sera bien présent malgré une petite gêne physique en début de semaine.

Mathieu a un profil particulier et de l'expérience. On l'avait mis dans le groupe pour ses deux qualités-là. Il semble qu'il ait pris cette année une nouvelle dimension en étant capitaine à Toulon. Il a une vie quotidienne qui est celle de quelqu'un qui cherche à être au maximum de ses possibilités. Il met tous les atouts de son côté. Il est exemplaire sur ce plan-là. On espère qu'il va nous amené une assurance, une sécurité et transmettre un peu de sérénité à cette équipe. 

La ligne de 3/4 du XV de France a ainsi été principalement impactée par ces changements puisque le triangle d'attaque a été complètement remaniée. Teddy Thomas a été performant sur le terrain mais il a déçu en-dehors. Dans le cas de Virimi Vakatawa, le staff attendait plus de lui mais il a été en difficulté. "Physiquement, il a besoin de se régénérer." Rémy Grosso et Benjamin Fall seront aux ailes tandis que Hugo Bonneval portera le numéro 15 aux dépens de Geoffrey Palis. Le Castrais a eu l'occasion de se montrer face aux Irlandais et Écossais "mais il ne s'est pas imposé. On voulait voir Hugo sur ce poste-là." L'arrière du RCT manque un peu de rythme mais les derniers entraînements ont montré qu'il pouvait tenir tout le match. Comme les autres "nouveaux", il aura une carte à jouer. "Les circonstances font qu'ils ont une chance de s'implanter dans cette équipe. J'attends qu'il amène de la sécurité par moment, de la prise d'initiative et de l'enthousiasme tout au long de la partie." Jacques Brunel ne l'a pas caché, il y a des places à prendre.