RÉSUMÉ VIDÉO. Coupe du monde U20. Les Bleuets s'offrent les Baby Blacks et un Crunch en finale

RÉSUMÉ VIDÉO. Coupe du monde U20. Les Bleuets s'offrent les Baby Blacks et un Crunch en finale
Coupe du monde U20. Les avants de France U20 ont été monstrueux face à la Nouvelle-Zélande.
Retour en vidéo sur la superbe victoire de France U20 sur les Baby Blacks en demi-finale de la Coupe du monde.

Cette rencontre à Aimé Giral avait des airs de finale avant l'heure. Et il faut espérer pour les Bleuets que ce ne sera pas le cas. Quelques jours après avoir corrigé l'Afrique du Sud en match de poules (46-29), les Tricolores affrontaient ce mardi à Perpignan la Nouvelle-Zélande, championne en titre. Des Baby Blacks qui, en-dehors d'une partie accrochée face à l'Australie (27-18), avaient eu des matchs faciles contre le Japon et le Pays de Galles. Et c'est une toute autre opposition qu'ont proposée les Bleuets. Portés par leurs supporters et remontés comme des coucous, ils ont pris les jeunes Kiwis à la gorge, particulièrement devant. Et ce, aussi bien dans les rucks, passant proche d'un essai par le Grenoblois Geraci en première mi-temps, qu'en mêlée.Crédit vidéo : World Rugby

Une agressivité également présente en défense. Si bien qu'aux citrons, le score n'était que de 3 à 0 pour la France suite à une pénalité de Carbonel à la demi-heure suite au siège de l'en-but néo-zélandais. Le score aurait pu être plus l'avantage des Français si la diagonale de l'ouvreur tricolore avait trouvé les mains de l'ailier Lebel avant la pause. C'est finalement dès la reprise que les Bleuets ont trouvé la faille par Ntamack. Une excellente conservation, du soutien et des sorties de balles rapides ont permis à Lebel de déchirer la défense adverse. Comme souvent ce mardi soir, Coville a fait le très bon choix de servir Barassi pour son compère du centre Ntamack qui a rebondi sur un défenseur pour débloquer enfin le compteur d'essais français.
 
Les Bleuets ont ensuite accentué leur pression sur les Baby Blacks, les poussant à la faute à plusieurs reprises. Des efforts récompensés par le pied de Carbonel pour un avantage de seize longueurs après l'heure de jeu. Malgré cet écart permettant d'encaisser deux essais transformés, le dernier quart d'heure a été irrespirable. Les Néo-Zélandais ont enchaîné les temps de jeu et envoyé Clarke ou encore Proctor péter dans la défense tricolore. Cette dernière a résisté tant bien que mal jusqu'à ce que l'ouvreur Plummer ne trouve la faille au large. Face à la détermination des Bleuets, les Baby Blacks n'ont cependant pas eu la maîtrise nécessaire pour renverser la partie. Celle-ci se terminant par un en-avant devant la ligne d'en-but française. Finale à suivre dimanche face à l'Angleterre pour cette génération qui évolue depuis des années ensemble et se connaît très bien.
Crédit vidéo : World Rugby