Pourquoi le match entre Worcester et Bath va-t-il rester dans l'histoire ?

Pourquoi le match entre Worcester et Bath va-t-il rester dans l'histoire ?
Ross Batty a pris un rouge pour ce geste contre Worcester.
La rencontre de Premiership entre Worcester et Bath a été marquée par plusieurs faits de jeu qui font qu'elle restera dans l'histoire.

Worcester vs Bath, sur le papier, ce n'était pas l'affiche la plus sexy de la saison 2018/2019 de la Premiership. Les locaux n'ayant remporté que trois matchs et leurs adversaires seulement cinq à l'orée de cette 11e journée. Pourtant, au coup de sifflet final, cette rencontre est rentrée dans les annales du rugby anglais. Et ce, pour plusieurs raisons. La première, c'est sa durée. La deuxième mi-temps s'est en effet prolongée bien au-delà des 40 minutes réglementaires. C'est à la 97e que l'officiel a sifflé la fin de la partie sur une victoire 21 à 19 des Warriors.

Pourquoi une telle longueur vous demandez-vous certainement ? La faute à une série de pénalités, notamment en mêlée, qui a vu Bath terminer à 11 joueurs sur le pré. Après la biscotte du pilier Max Lahiff à la 80e, c'est un autre pilier qui a rejoint le banc à la 87e. Les deux hommes ont été imités par l'ailier Aled Brew à la 94e suite à une action en position de hors-jeu près de la ligne alors que l'essai chauffait pour Worcester. A ce moment-là, Bath s'est retrouve privé de quatre joueurs. A la 64e, Ross Batty avait vu rouge pour un déblayage dangereux au niveau du cou de son adversaire qui devrait lui valoir plusieurs semaines de suspension. Dire que Bath menait 19-3 à la pause après la réalisation de Mercer et des pénalités de Burns.

Ils ont tenu bon et résisté bien au-delà du temps réglementaire, perdant peu à peu des joueurs. Mais à la 97e, et alors qu'ils n'étaient plus que 11 sur le pré, ils n'ont pu empêcher le Néo-Zélandais Bryce Heem d'égaliser presque sans opposition (19-19). C'est ensuite l'Écossais Weir qui a donné la victoire aux seins en transformant l'essai. Ce n'est cependant pas le "pire" match de l'histoire en termes d'indiscipline. En 2014, une rencontre entre Gloucester et...Bath a vu sept cartons jaunes et deux rouges. Crédit vidéoPremiership Rugby