En poursuivant votre visite sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous fournir une meilleure expérience de navigation Plus d'info.

Nalaga bientôt de retour à Clermont... en N°8 ?

Nalaga bientôt de retour à Clermont... en N°8 ?

Publié le 11-08-2012 à 05h44 - Mis à jour le 11-08-2012 à 10h34 // Par

C'est l'histoire d'un entraîneur de rugby qui attend sa recrue fidjienne à l'aéroport...

Depuis des années déjà, c'est le running gag favori du début de saison de Top 14. Du précurseur Emori Bolo-Bolo (qui n'est jamais arrivé à Biarritz) en passant par l'incorrigible Rupeni Caucaunibuca, les Fidjiens semblent être aussi insaisissables sur qu'en dehors des terrains. Napolioni Nalaga fait perdurer la tradition cette année : attendu cette semaine à Clermont Ferrand, l'ancien chouchou du peuple jaunard n'arrivera que la semaine prochaine. Enfin, on croise les doigts. En cause, un problème de visa.

Comme l'a confié Frank Azéma à Rugbyrama, « Ses papiers sont en route, mais un coup de tampon manque sur l’un d’entre-eux ». Un problème compréhensible puisque après tout cela ne fait que 5 mois que le retour de Nalaga a été officialisé, ce qui laisse assez peu de temps pour s'occuper de l'administratif.

Si Nalaga devrait pouvoir débarquer avant le début du championnat, une participation à la rencontre d'ouverture à Bayonne est déjà exclue. Une question se posera également sur son poste, puisque Vern Cotter n'a pas caché son ambition de repositionner Nap's en N°8, où sa puissance au ras des regroupements pourrait constituer une bonne alternative à Damien Chouly et Elvis Vermeulen. Reste tout de même à acquérir le bagage technique essentiel au poste, ce qui n'est pas une mince affaire pour un joueur de 26 ans. Et à l'aile, la concurrence sera rude avec Sivivatu, Malzieu, Nakaitaci et les polyvalents Buttin et Fofana...

Quoiqu'il en soit, nous avons décidé de vous offrir aujourd'hui un passeport vers la nostalgie avec cette vidéo retraçant les plus beaux exploits du Fidjien à son poste de prédilection. L'occasion de retrouver le fameux fulguro-poing-raffut qui l'a rendu célèbre. Plaisir d'offrir, joie de recevoir...



Si t'as pas lu ces articles, tu joues pas dimanche
La Dolce Vita d'un rugbyman français
19.12.2014 - 16H35 - 8758 vues

Fait N°1 : Il est plus facile de laisser un commentaire que de retourner Census Johnston. Essayez !

Club de Rugby inconnuBat
0 points 0% avis positifs
c'est quoi?le 12.08.2012 à 11h58

ouai mais c'est un mauvais choix quand meme

Club de Rugby inconnuLozi
0 points 0% avis positifs
c'est quoi?le 11.08.2012 à 17h32

A savoir qu'il a été formé a ce poste de 8

Pour bénéficier de toutes les fonctionnalités des commentaires, connectez-vous ou créez un compte avant de poster.




Vous avez perdu votre pseudo ?
En postant un commentaire, vous acceptez les conditions d'utilisation du site.