Les pêchés de gourmandise de Pascal Papé

Ecrit par vous !
Les pêchés de gourmandise de Pascal Papé

Cet article est rédigé par Rémi Lestang, Merci à lui ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :

  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !

Pascal Papé mange de tout et plus particulièrement les lasagnes que lui préparait sa maman. Mais Pascal Papé mange aussi les surnombres en match.

Pascal Papé est un gourmand, ça n’est une surprise pour personne : on n’atteint évidemment pas le double mètre et les 115 kilos avec un régime alimentaire d’escargot. Pour lever le mystère de sa croissance hors norme, le deuxième ligne de l’équipe de France a accepté de dévoiler son plat préféré : les lasagnes.

Parce que pour Pascal, manger c’est comme le rugby : plus c’est simple, plus c’est bon. A table avec de bonnes lasagnes, dans un ruck avec de bons marrons.

Pascal est un gourmand, dans la vie comme sur le terrain. Et c’est peut-être pour ça que Pascal mange aussi les trois contre un dans les rencontres au sommet du Top 14. Un beau trois contre un, offert sur un plateau par le travail de ses coéquipiers, avec une forte odeur d’essai, un magnifique trois contre un dans un match trois étoiles au Michelin, sans cuillère ni fourchette, dans un match au couteau.

Mais un trois contre un qu’on ne partage pas. Comme les lasagnes de Maman, le mercredi avant d’aller à l’école de rugby.