En poursuivant votre visite sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous fournir une meilleure expérience de navigation Plus d'info.

La montée de Grenoble en Top 14

La montée de Grenoble en Top 14

Publié le 21-04-2012 à 09h52 - Mis à jour le 21-04-2012 à 11h49 // Par

Les Grenoblois se devaient de faire un résultat samedi dernier au Stade des Alpes. La formule est simple : à trois journées du terme du championnat, seule une victoire bonifiée peut permettre l’accession en première division. En face d’eux se dresse le Stade Rochelais qui joue également gros sur ce match. A la lutte avec Dax pour deuxième place synonyme de barrage à la maison, La Rochelle fait jeu égal avec les alpins qui, jusqu’à la pause, mènent seulement de trois points. Mais c’est sans compter sur Lucas Dupont, natif d’Echirolles et formé au club, qui, intercalé entre ses deux centres, vient percer la défense des maritimes pour aller marquer en coin son dixième essai de la saison. C’est le déclic pour Grenoble qui va corriger son adversaire du soir en inscrivant trois autres essais par l’intermédiaire de Rida Jahouer, Jonathan Pelissié, auteur d’une magnifique percée plein champs, et Aloisio Butonibualevu. Résultat, une victoire nette et sans bavure 35 à 3 qui ne fait qu’affirmer la supériorité du FCG cette année en Pro D2. En effet, Grenoble caracole en tête avec 100 points à trois matchs de la fin de la saison régulière et 21 points d’avance sur les poursuivants Dacquois.

Relégué en Fédérale 1 pour des raisons financières en 2005, Grenoble a su repartir à zéro et purger patiemment sa peine de sept années aux niveaux inférieurs. Le club centenaire isérois retrouve l’élite du rugby français grâce notamment au travail de l’ancien entraineur du Stade Français Fabrice Landreau qui avait repris les rennes de l’équipe en 2009. Autour d’un projet sportif ambitieux prévoyant de mêler les jeunes issus du centre de formation à des recrues de qualités comme l’ancien toulousain Valentin Courrent, celui-ci a su trouver le cocktail de la réussite. 6eme la première année, Fabrice Landreau et les grenoblois ont échoué en barrages face à Begles-Bordeaux l’année passée. Cette saison fut celle du club aux trois roses qui a surclassé tous ses adversaires.

La saison prochaine en Top 14 sera une toute autre histoire. Les alpins seront-ils en mesure de se maintenir face à toutes les grosses écuries qui se disputent le bouclier de Brennus ? Pour le moment, les joueurs du FCG vont profiter de leur deuxième titre de champion de France de Pro D2 avant de finaliser un recrutement bien commencé.

La montée de Grenoble est aussi une bonne nouvelle pour la région Rhône-Alpes qui a du mal ces dernières années à garder un représentant au plus haut niveau. Après Bourgoin et le LOU, c’est au tour de la capitale des Alpes de représenter la région sur la scène nationale. On leur souhaite un meilleur sort que leurs voisins qui se retrouveront l’année prochaine en deuxième division.



Si t'as pas lu ces articles, tu joues pas dimanche
1 Commentaires sur « La montée de Grenoble en Top 14 »

stade françaisGreg
0 points 0% avis positifs
c'est quoi?le 21.04.2012 à 13h06

peloch tout d un grand

Pour bénéficier de toutes les fonctionnalités des commentaires, connectez-vous ou créez un compte avant de poster.




Vous avez perdu votre pseudo ?
En postant un commentaire, vous acceptez les conditions d'utilisation du site.