Gratchev se brise le genou sur un plaquage de Narjissi

Gratchev se brise le genou sur un plaquage de Narjissi

Publié le 28-12-2009 à 18h54 - Mis à jour le 28-12-2009 à 18h54 // Par

A l’heure de finir l’année 2009, nous nous replongeons sur un évènement passé au mois de Janvier de cette même année, grâce à cette vidéo nous ayant été envoyée par Nicolas, un fervent supporter de la Section Paloise, que nous remercions :-)

Un joueur reconnu autant pour sa gentillesse et sa timidité, que pour sa puissance de feu sur le terrain devait arrêter sa carrière de rugbyman professionnel sur une vilaine blessure au genou. Vlatcheslav Gratchev, capitaine de la sélection russe et n°8 de la sélection paloise n’a pu éviter la civière lors de ce match contre Agen qui a laissé couler pas mal d’encre. Alors âgé de 35 ans, Gratchev a très rapidement compris que la blessure était trop importante pour refouler la pelouse du stade du Hameau avant un bon moment. 4 mois sans même pouvoir sortir de sa maison puis une rééducation longue et pénible ont rythmé la vie de ce joueur né en Ouzbékistan.

Très longtemps considéré comme la poutre du pack Montalbanais avec son compatriote Sergeev, il est parti en 2005 pour l’Aviron Bayonnais pour 2 ans avant de finir sa carrière à Pau en Pro D2. Alors qu’il relançait un ballon comme il sait si bien le faire, le marocain Djalil Narjissi lui administre un gros plaquage au niveau du genou sans mettre les bras, comme le demande la règle. Cette méthode de plaquage a de fortes chances de blesser un joueur. Le talonneur Agenais n’a pas la volonté de faire un plaquage assassin comme on pouvait l’entendre chez les supporters Palois excédés dans les travées du Stade. Précédé par sa réputation de « bad boy » du rugby, Narjissi a reçu quelques critiques après ce plaquage… mais le malheur est fait, profitons plutôt de cet article pour saluer l’état d’esprit remarquable du joueur russe. Loué pour son professionnalisme Gratchev devrait rechausser les crampons au début de l’année prochaine après un travail de musculation et de rééducation incroyable.


Le Rugby c'est l'échange... Partagez !     Partagez


N'oubliez pas le top des articles à ne pas manquer :
Fait N°1 : Il est plus facile de laisser un commentaire que de retourner Census Johnston. Essayez !

Aucun commentaire pour cet article. Soyez le premier !

Pour bénéficier de toutes les fonctionnalités des commentaires, connectez-vous ou créez un compte avant de poster.



Vous avez perdu votre pseudo ?
En postant un commentaire, vous acceptez les conditions d'utilisation du site.