Dan Lydiate et Martin Castrogiovanni, stars annoncées du (très) gros recrutement du Racing Metro pour la saison prochaine

Dan Lydiate et Martin Castrogiovanni, stars annoncées du (très) gros recrutement du Racing Metro pour la saison prochaine

Publié le 10-10-2012 à 13h44 - Mis à jour le 10-10-2012 à 14h25 // Par

Si les rumeurs de transferts pouvaient, ces dernières semaines, laisser transparaître que Toulouse (Tekori), Clermont (Papé, Carter) et Toulon (Rossouw, Picamoles ) allaient se partager les têtes d’affiches présentes sur le marché des mutations pour la saison prochaine, c’était sans doute oublier un peu vite un quatrième larron, le Racing Metro.

Le club du président Jacky Lorenzetti s’apprête en effet à frapper un grand coup sur le marché des transferts. Après avoir sans doute convaincu l’expérimenté duo d’entraîneurs castrais, Laurent Labit et Laurent Travers, de rejoindre le club francilien à la fin de la saison, les dirigeants Ciel et Blanc s’attachent désormais à dessiner les contours d’un effectif 4 étoiles. Selon les informations de Midi-Olympique, des accords écrits auraient déjà été obtenus. Ainsi, le pilier briviste Davit Khinchagishvili (30 ans, 37 sélections) évoluera selon toute vraisemblance sous les couleurs du Racing la saison prochaine.

Autre dossier en passe d’être conclu, celui du troisième ligne gallois Dan Lydiate (24 ans, 27 sélections), élu meilleur joueur du dernier tournoi des 6 nations. Le joueur des Newport Gwent Dragons pourrait d’ailleurs être imité par son compatriote Jamie Roberts (25 ans, 44 sélections), malgré la volonté répétée des Cardiff Blues de prolonger leur joueur vedette. Ces deux hommes forts du Grand Chelem 2012 pourraient être accompagnés d’un troisième gros gibier : Martin Castrogiovanni (31 ans, 84 sélections). Le pilier de Leicester, désiré par Jacky Lorenzetti depuis plusieurs années, serait cette fois réellement attiré par la proposition, surtout depuis la nomination (restée secrète) du futur staff. En marge de ces trois gros calibres, les Ciel et Blanc se sont également renseignés sur plusieurs joueurs français de haut niveau. Palisson, Planté, Tales ou Andreu pourraient ainsi opter pour le club des Hauts-de-Seine.

Enfin, dans les couloirs du Racing on parle de l’arrivée d’un dernier joueur de classe mondiale, celui sur qui aurait jeté son dévolu le président du Racing Metro, le centre des All Blacks Ma’a Nonu (32 ans, 72 sélections). En contact avec plusieurs formations japonaises, la star aux dreadlocks réputée onéreuse, pourrait se laisser tenter par un choix davantage sportif et rejoindre la capitale française.

Si rien ne sera officiel avant le 20 avril 2013, une chose est sûre, le Racing Metro avance et ne compte pas laisser les 3 « gros » présumés du Top 14 se partager le butin l'été prochain...

On vous laisse apprécier les performances de Dan Lydiate et Martin Castrogiovanni, deux joueurs qu’on pourrait vite apercevoir fouler les pelouses françaises.






Si t'as pas lu ces articles, tu joues pas dimanche
Fait N°3 : Jonny Wilkinson a passé 100% de ses commentaires. Et vous ?

Club de Rugby inconnuCharlou
0 points 0% avis positifs
c'est quoi?le 11.10.2012 à 01h15

Après un resserrement de l'élite ces 3 dernières années, avec une dizaine de clubs au niveau proche, je pense que l'on va insister à l'effet inverse prochainement. J'ai vraiment l'impression que le Top14 est en train de se diviser en 3 catégories bien distinctes, même si cela ne transparaît pas encore complètement sur le terrain.
On a les équipes riches, dotées d'un staff complet et de haut niveau, d'installations top, l'ensemble qui attire les meilleurs joueurs. On trouve dans cette catégorie Toulouse, Toulon, Clermont et le Racing.
Puis il y a les équipes aisées qui essayent de suivre le rythme effréné mais qui sont 1 vitesse en dessous pour diverses raisons. Je range dans cette catégorie Montpellier, Paris, Biarritz, Bayonne.
Puis il y a les équipes pauvres, qui se débrouillent tant bien que mal pour survivre, mais qui sont visiblement en voie de pillage. Là je pense à Castres, Perpignan, Agen. Actuellement ça va bien pour eux, surtout pour Castres sportivement. Mais soit on leur pique leur staff, soit on leur pique leurs joueurs, et comme ils n'ont pas les armes financières pour lutter, ces clubs vont finir par souffrir.
Reste le cas des actuels "petits" clubs sportivement parlant que sont Grenoble, Lyon et Bordeaux. Ce sont des paradoxes, car il s'agit de grandes villes riches, à grand potentiel, mais encore limitées financièrement (surtout Bordeaux) et aux résultats sportifs encore incertains.

En tout cas, je prévois l'an prochain une grosse domination de Toulouse, Toulon, Clermont et le Racing. Je vois ensuite Montpellier pas loin derrière. Pour les autres, ce sera difficile.

Club de Rugby inconnuCharlou
0 points 0% avis positifs
c'est quoi?le 11.10.2012 à 00h57

Moi le recrutement d'excellents joueurs étrangers ne me dérange pas bien au contraire. Je préfère cela à des seconds couteaux étrangers pas meilleurs que nos espoirs, mais juste moins chers. Si l'équipe constituée est hétérogène avec un mélange de stars étrangères, françaises ainsi que d'espoirs placés sur le banc qui peuvent apprendre des titulaires, alors je dis oui. Un peu comme Toulon fait cette saison avec Orioli, Ivaldi, Gunther, Martin qui peuvent apprendre des Jenkins, Botha, Masoe et Giteau. Le tout est de ne pas exagérer.

Pour bénéficier de toutes les fonctionnalités des commentaires, connectez-vous ou créez un compte avant de poster.




Vous avez perdu votre pseudo ?
En postant un commentaire, vous acceptez les conditions d'utilisation du site.