XV de France - Sur quels buteurs Jacques Brunel peut-il compter ?

XV de France - Sur quels buteurs Jacques Brunel peut-il compter ?
Buteur, une qualité très importante pour le sélectionneur des Bleus.
Jacques Brunel a justifié la présence de Baptiste Serin sur le banc en révélant qu'il avait besoin d'un deuxième buteur.

 « Serin, il me semble, est le meilleur buteur du championnat... ». Le sentiment du sélectionneur des Bleus était bon ! Jacques Brunel a en effet expliqué ce matin en conférence de presse qu'il avait préféré Baptiste Serin à Antoine Dupont sur le banc, pour ses qualités de buteur, celui-ci étant, entre autres, le meilleur réalisateur du Top 14. Pourtant, il n'a pas retenu Thomas Ramos, qui est lui le deuxième meilleur réalisateur du championnat. Au final, quels choix sont à sa portée ?

Les décisions de Jacques Brunel pour France-Pays de Galles

Titulaires :

Morgan Parra (Clermont) : 63 points (14eme réalisateur du Top 14 cette saison)

Le demi de mêlée clermontois sera à coup sûr le numéro un dans le rôle de buteur pour ce début de tournoi. S'il n'a marqué que 63 points cette saison, à son faible nombre de matchs (seulement 9) en raison de sa blessure, la précision au pied de Morgan Parra est toujours l'une de ses qualités majeures. Il est actuellement sur un 100 % de réussite sur les transformations (11/11).

Camille Lopez (Clermont) : 22 points (54eme)

Camille Lopez ne devrait pas buter ce vendredi, dans la mesure où, si Morgan Parra devait sortir, se serait Baptiste Serin qui prendrait le but. Mais malgré tout, le demi d'ouverture de l'ASM peut s'employer dans ce rôle, comme il l'a fait avec les Bleus face à l'Afrique du Sud au mois de novembre. Un rôle qu'il endosse également de temps en temps avec son club en championnat, puisqu'il a réussi trois pénalités cette saison.

Romain Ntamack (Toulouse) : 30 points (33eme)

Lui non plus ne devrait pas avoir à utiliser de tee face aux Gallois, mais, comme Lopez, Romain Ntamack peut buter si besoin. Avec le Stade Toulousain, il s'est déjà illustré dans cette position en inscrivant deux pénalités et deux transformations.

Remplaçants :

Baptiste Serin (Bordeaux-Bègles) :  149 points (1er)

Jacques Brunel a donc vu juste, Baptiste Serin est le meilleur réalisateur du Top 14 actuellement. Une qualité de buteur sur laquelle le sélectionneur compte évidemment bien s'appuyer, puisque Serin sera le numéro deux dans la hiérarchie pour ce premier match face aux Gallois. Ce qui joue des tours à Antoine Dupont qui, malgré ses performances étincelantes avec les Rouge et Noir (14 matchs, 7 essais), se retrouve hors-groupe.

XV de France - Brunel : ''Je n'oublie pas qu'Antoine Dupont est quelqu'un d'hors-norme''

Gaël Fickou (Stade Français) : 35 points (26eme)

Jacques Brunel garde toujours un œil sur le centre parisien en cas de pénalité longue distance. Cela a notamment été le cas lors du match face à l'Afrique du Sud en novembre, mais Gaël Fickou avait manqué la cible.

Les joueurs hors-groupe :

Thomas Ramos (Toulouse) : 129 points (2eme)

C'est peut-être le choix le plus surprenant de Jacques Brunel dans cette première composition. La présence de deux centres sur le banc, même si Gaël Fickou sera, on l'imagine, plutôt privilégié sur un poste d'ailier. Mais on aurait plus attendu parmi ces remplaçants la présence d'un Thomas Ramos, lui aussi buteur, permettant peut-être à Antoine Dupont d'intégrer le groupe finalement. L'arrière du Stade Toulousain est actuellement le deuxième meilleur réalisateur du championnat (129 points) et réalise des performances très régulières depuis le début de la saison avec son club. Mais son manque d'expérience avec l'équipe de France (0 sélection) explique peut-être la décision de Brunel, notamment sur le rôle de buteur, qui est très exposé. Pour ce qui est de la place de titulaire au poste d'arrière, l'expérience et les récentes performances de Maxime Médard avec les Bleus prennent elles clairement le dessus pour l'instant pour le sélectionneur.

Anthony Belleau (Toulon ) : 53 points (16eme)

Pas de Belleau non plus dans cette liste. Même si le Toulonnais fait partie du Top 20 des réalisateurs cette saison. Paie-t-il alors, comme Mathieu Bastareaud, le mauvais début de saison de son club, ou est-ce simplement un choix stratégique de la part de Brunel ? Quoiqu'il en soit, lui aussi aurait pu être présent sur le banc, mais le staff français a préféré se passer d'un deuxième numéro dix, dans la mesure où, s'il devait arriver quelque chose à Lopez, ce serait Ntamack qui prendrait le poste comme l'a expliqué Brunel en conférence de presse.

XV de France - Brunel : ''Bastareaud n'est pas écarté, c'est un choix ponctuel''

Les autres joueurs non sélectionnés pour le Tournoi, mais présents parmi le Top 20 :

Gaëtan Germain (Grenoble) : 126 points (4eme)

Depuis plusieurs saisons maintenant, Gaëtan Germain tape aux portes de l'équipe de France, mais n'a jamais été appelé. Il faut dire que la concurrence est rude au poste d'arrière (Médard, Ramos, Fall, Hamdaoui). Pourtant, année après année, il démontre qu'il est toujours un buteur hors-pair et Grenoble n'est pas mécontent de l'avoir récupéré.

Jonathan Wisniewski (Lyon) : 105 points (7eme)

Depuis son départ du RCT, Jonathan Wisniewski est le buteur numéro un à Lyon. Septième réalisateur du championnat avec 105 points, le demi d'ouverture s'impose comme un patron dans l'exercice du but. Malheureusement pour lui, le choix semble déjà fait pour Jacques Brunel à ce poste.

François Trinh-Duc (Toulon) : 60 points (15eme)

S'il apparaît juste devant son coéquipier en club Anthony Belleau, notamment car il a disputé plus de matchs, lui non plus ne fait plus vraiment partie des petits papiers du sélectionneur. À 32 ans, François Trinh-Duc semble avoir définitivement joué toutes ses cartes avec le XV de France.

Jules Plisson (Stade Français) : 49 points (18eme)

Pour lui aussi la Coupe du monde semble s'éloigner à grand pas. S'il a malgré tout fait une courte apparition au mois de novembre dans le groupe des Bleus, sans être apparu sur une feuille de match, Jules Plisson ne devrait, sauf cas exceptionnel, pas être du voyage au Japon.

Thibault Daubagna (Pau) : 50 points (17eme)

Grand espoir du rugby français au poste de demi de mêlée, Thibault Daubagna (24 ans) ne fait pour l'instant pas partie des solutions de Jacques Brunel. Mais il sera très certainement un joueur à suivre pour la Coupe du monde 2023. D'autant que c'est un joueur qui marque beaucoup d'essais (6), à l'image de Dupont (7), mais qui sait également buter (4 pénalités, 4 transformations).

Antoine Hastoy (Pau) : 46 points (19eme)

Également une révélation de ce début de saison, tout comme son coéquipier Daubagna, le Palois Antoine Hastoy pourrait faire partie des concurrents au poste de demi d'ouverture en vue de la Coupe du monde 2023. Un numéro 10 très talentueux et qui botte (8 pénalités, 6 transformations).