XV de France - Le retour de Bastareaud, Fickou à l'aile, Huget à l'arrière, la logique selon Brunel

XV de France - Le retour de Bastareaud, Fickou à l'aile, Huget à l'arrière, la logique selon Brunel
Le XV de France affronte l'Angleterre avec une nouvelle ligne de 3/4.
Le sélectionneur du XV de France explique pourquoi il a effectué six changements dans le XV de départ pour affronter l'Angleterre dans le 6 Nations.

XV de France : 7 changements dans le XV de départ pour défier l'Angleterre

La composition du XV de France pour le Crunch est tombée ce vendredi. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'elle a surpris bon nombre de personnes. Supporters, observateurs voire peut-être les joueurs eux-mêmes, compte tenu des postes où ils sont alignés, mais en aucun cas le sélectionneur. Jacques Brunel, droit dans ses baskets le Coq Sportif, explique que chacun des changements répond à une logique. Devant, le Lyonnais Félix Lambey est "récompensé" après sa bonne entrée en jeu contre le Pays de Galles. Quant à Yacouba Camara, Brunel avait indiqué avant le premier match qu'il revenait en forme et qu'il serait aligné. "La troisième ligne a fait un bon match contre les Gallois. Lauret n'a pas démérité", mais les qualités aériennes du joueur de Montpellier et sa densité physique l'ont placé devant le Racingmen. 

Ensuite, les forfaits de Maxime Médard, Uini Atonio et Wesley Fofana après la blessure de Julien Marchand ont contraint le staff à faire tourner. Les trois premiers n'ont que des bobos musculaires qui nécessitent huit jours pour cicatriser. On peut donc s'attendre à un nouveau roulement pour le troisième match. À moins que les titulaires de l'Angleterre ne marquent des points. Et s'il y en a un qui est attendu, c'est Mathieu Bastareaud. Relégué dans les tribunes pour affronter le Pays de Galles, le Toulonnais débutera à Twickenham. Pour Jacques Brunel, il ne s'agit en aucun cas d'un rétro pédalage. Le choix d'aligner Fofana et Ntamack était voulu. "On voulait revoir Fofana et on pensait que tester Romain à Paris était la meilleure option". Le premier blessé, il fallait donc faire évoluer la composition pour répondre notamment au défi physique que vont proposer les Anglais et particulièrement Manu Tuilagi.

Mathieu a toujours été dans les plans. Aujourd'hui, il nous paraît opportun de le titulariser parce qu'il nous semble être une option importante face à l'Angleterre. On le connaît et on sait l'impact qu'il peut avoir.

Bastareaud formera la paire de centres avec Geoffrey Doumayrou et non Gaël Fickou comme l'espère une très grande frange des supporters. Mais sachez une bonne fois pour toute que le Parisien, excellent en club au poste de centre, a été sélectionné au poste d'ailier avec le XV de France. "Ce poste, il le connaît, du moins avec nous." Thomas ou encore Raka blessés, le staff n'a pas l'embarras du choix à l'aile. Mais il n'est pas dit qu'il ne glisse pas en cours de match compte tenu de sa polyvalence et de celle de ses coéquipiers, à commencer par Yoann Huget. Le Toulousain remplace son coéquipier Maxime Médard à l'arrière. Thomas Ramos, lui, sera cette fois-ci sur le banc.

La semaine dernière, Huget était censé suppléer à l'arrière car il est polyvalent. On l'a pris dans ce dispositif. Je ne suis pas inquiet pour lui. C'est un poste qu'il maîtrise. On a pensé que la meilleure option c'était de le mettre (Thomas Ramos) sur le banc dans ce match-là. Ne pas l'exposer trop au début du match. J'en ai discuté avec lui. Je pense que c'est la meilleure solution de le faire débuter sur le banc pour une première, à Twickenham. 

Ramos aura donc la possibilité d'entrer en cours de jeu à l'instar d'Antoine Dupont. Ce dernier aura un rôle de puncheur sur cette rencontre. C'est un des joueurs les plus expérimentés du banc. On retrouve chez les remplaçants des joueurs très jeunes avec Pierre Bourgarit, Demba Bamba et Dorian Aldegheri ou encore Romain Ntamack. Jacques Brunel n'attend pas d'eux qu'ils amènent de la puissance mais leur enthousiasme. Espérons que celui-ci ne sera pas douché par une pluie d'essais anglais.