World Rugby annonce plusieurs changements dans le calendrier international

World Rugby annonce plusieurs changements dans le calendrier international
World Rugby a pris les devants pour faire progresser la discipline.
Afin d'harmoniser le calendrier, World Rugby a mis l'accent sur la programmation des tournées et des matchs entres les nations majeures et mineures.

Top 14 / Pro D2 : la LNR dévoile le calendrier complet de la saison 2017/2018Tandis que la LNR et la FFR s'affrontent sur l'organisation du calendrier pour la saison prochaine, World Rugby a indiqué ce jeudi la modification à venir du calendrier international pour une période s'étalant de 2020 à 2032. Le principal changement concerne la si décriée tournée de juin. Laquelle devrait être déplacée sur les trois premières semaines de juillet après la Coupe du monde 2019 au Japon. De manière à ce que le Super Rugby puisse se dérouler d'une seule traite et que l'ensemble des Fédérations bénéficie d'une plus grande période de préparation. De leur côté, les internationaux français seront donc absents pour la reprise de l'entraînement et devraient également manquer le début de la saison de Top 14 compte tenu des phases de repos obligatoire.

La tournée estivale ne sera pas la seule impactée puisque les tests de novembre débuteront une semaine plus tôt. La fenêtre de la Coupe du monde de rugby, en lien avec le calendrier, débutera la deuxième semaine de septembre soit une semaine plus tôt. World Rugby souhaite également que les nations dite mineures soient de plus en plus intégrées à ces tournées et prévoit à ce titre 39 % de rencontre en plus entre des équipes du tiers 1 et du tiers 2. Soit un minimum de 110 rencontres durant cette période. 

Des nations comme la France et l'Angleterre seront donc amenées à se rendre dans les îles du Pacifique, au Japon, au Canada, aux USA, en Géorgie ainsi qu'en Roumanie.
 "Les fédérations des Six Nations accueilleront de manière collective un minimum garanti de six rencontres avec des équipes du tier 2 dans chaque fenêtre de novembre". Un principe de rotation entre les nations émergentes sera adopté pour respecter l'équité mais aussi favoriser leur progression.