Une sombre affaire de pipigate en Australie

Une sombre affaire de pipigate en Australie

Un joueur australien aurait développé une nouvelle technique révolutionnaire pour éviter les plaquages : s'uriner dessus avant le match...

Une sombre affaire de pipigate en Australie
Dans la rubrique on arrête pas le progrès, un joueur australien du club d'Avondale aurait mis au point une nouvelle technique révolutionnaire pour dissuader ses adversaires de le plaquer : uriner dans son short. Oui, vous avez bien lu. C'est du moins ce qu'affirment leurs rivaux du Vikings Rugby Club, après le dernier match opposants les deux équipes : « C'est une évidence que le joueur a uriné dans son short juste avant le début du match, ou utilisé un liquide quelconque à cet endroit pour provoquer cette impression », déclare le présidents des Vikings Mark McDonald.

Evidemment, une telle pratique, si elle s'avère être bien intentionelle, serait contraire à l'esprit du jeu. L'Illawarra District Rugby Union a donc ouvert une enquête sur cette affaire. On apprend au passage qu'une plainte similaire avait été portée contre le même joueur la saison passée, sans que cela n'aboutisse sur une sanction.

Mais comme les Vikings font les choses bien, ils ont tenu à prendre une photo cette fois. Celle-ci a été publiée par le Dailytelegraph, avec le visage du joueur incriminé flouté :

Une sombre affaire de pipigate en Australie

Bon appétit bien sûr © Joël Robuchon

Pour terminer, nous n'avons qu'un commentaire à faire : ne faîtes pas ça chez vous. Ce n'est pas très valeurs du rugby : le seul moment où l'on a le droit de s'uriner dessus, c'est pendant la troisième mi-temps.