Tu sais que tu étais au Paris Sevens quand...

Tu sais que tu étais au Paris Sevens quand...
Tu sais que tu étais au Paris Sevens quand...
Le stade Jean-Bouin accueillait ce week-end la dernière étape du circuit mondial masculin et féminin de rugby à VII. Un dernier moment de partage entre amoureux du rugby avant de se quitter pour les vacances.

Tu sais que tu étais au Paris Sevens quand...

  • Tu as vu des gens soutenir le corps arbitral
  • Tu as vu des Fidjiens chanter dans les couloirs de Jean-Bouin
  • Tu as vu l'Espagne battre l'Australie
  • Tu as regardé France-Nouvelle-Zélande à XV sur ton portable... Et tu as regretté d'avoir gâché ton crédit Internet pour ça
  • Tu as crié « Touchéééééé deuuuuuxx maaaaiinnnnss !!!! » à chaque plaquage loupé
  • Tu as vu des spectateurs jouer contre des super-héros
  • Tu as joué dans le village et tu as fait mieux qu'Hosea Gear
  • Un village où un mec a chanté dans... un dictaphone. Normal !
  • Tu as pu découvrir qu'à chaque fois que le public chantait la Marseillaise, la France prenait un essai...
  • Tu t'es alors demandé si c'était ça le problème
  • Tu as vu des gens dormir en plein après-midi sur les sièges (il faut dire qu'il y a plus passionnant qu'un Japon-Russie féminin à 15h30...)
  • Tu as pu entendre un « Jeaaaaannnn Micheeelllll Aulaaaaaasssss » après une Marseillaise et tu as eu mal à ta France...
  • Tu as aussi pu entendre Bella Ciao quand des équipes... espagnoles étaient sur le terrain #Overdose
  • Tu as vu des Kenyans dans un stade de rugby
  • La plupart arboraient un magnifique maquillage Black Panther #WakandaForever
  • Et ce sont eux qui mettaient le plus d'ambiance...(tu as de nouveau eu mal à ta France...)
  • Du coup, tu t'es incrusté dans leur tribune et tu as chanté avec eux
  • Tu as croisé des Kenyans pour la première fois de ta vie à la Rue de la Soif et tu t'es demandé ce qu'il y avait dans ton verre
  • Tu as vu la France mettre 50 points à l'Angleterre (chez les féminines, on vous rassure...)
  • Tu as vu des gens s'ambiancer comme en boîte de nuit alors qu'il était 16h30
  • Tu as même vu un drapeau breton à la Dance Cam
  • Tu as pu assister à un paquito dans les tribunes
  • Tu as vu les Teletubbies déclencher une Ola et tu t'es une nouvelle fois demandé ce qu'il y avait dans ton verre
  • Tu t'es rendu compte que la mascotte du Paris Sevens était un mec en slip
  • Et ce Mec en slip a lancé un clapping, suivi par tout le stade
  • Tu as croisé une fille avec une chaussette du Stade Français, une autre du Stade Rochelais, un tshirt du Stade Toulousain et un mini ballon de l'ASM accroché dans les cheveux
  • Et il y avait aussi ce mec avec le maillot... des Girondins de Bordeaux ! Tu t'es perdu l'ami ?
  • Tu as croisé des gens soutenant la cause Julien Caminati
  • Tu as vu des gens chercher sur leurs portables les paroles pour chanter pendant les hymnes
  • Tu as plongé dans les yeux bleus de la vendeuse au stand d'une célèbre marque de slip australienne
  • Tu as vu des bobs bleus avec des donuts roses de la même marque se vendre comme des petits pains
  • Tu n'as d'ailleurs jamais croisé autant de gens avec un bob et tu as trouvé ça normal
  • Tu as vu l'équipe féminine de Nouvelle-Zélande réaliser le haka...
  • Et tu as quand même eu peur !
  • Tu as croisé l'ami Draw Nowo au stand du Stade Français Paris
  • Tu as pu voir Stephen Parez avec un tutu
  • Et une supportrice avec le débardeur du No Limit 2018 ! Enorme !
  • Tu as entendu au moins trois fois le speaker répéter que la Nouvelle-Zélande était la meilleure équipe du monde
  • Et que Carlin Isles était le joueur le plus rapide
  • Tu as chanté « Heeeeeeyyyyyy ! Heeeeeeyyyyy Baby ! » !
  • Puis tu t'es rendu compte que Sébastien Chabal chantait mieux que toi...
  • Tu as compté le nombre de fois où les joueurs ont glissé
  • Tu as vu les exploits de Carlin Isles, et tu lui as demandé ses chaussures en pensant qu'elles allaient te faire courir aussi vite
  • Tu as vu des équipes s'échauffer à 5 mètres l'une de l'autre
  • Tu as pu voir Marjorie Mayans distribuer des cartouches
  • Puis tu t'es rendu compte qu'aucun joueur en équipe de France ne plaquait autant
  • Bref, tu n'as jamais connu une telle ambiance à Jean-Bouin
  • Et puis tu as discuté avec des gens qui te disaient qu'il n'y aurait pas de Paris Sevens la saison prochaine... Tu as pleuré avec eux...