TOP 14- Pourquoi le Racing a mérité sa victoire face au Stade Français ?

TOP 14- Pourquoi le Racing a mérité sa victoire face au Stade Français ?
Le Racing 92 accroche une seconde victoire à l'extérieur cette saison aux dépens du Stade Français.
Retour sur la courte victoire du Racing 92 chez son voisin le Stade Français Paris (16-17) ce dimanche pour le compte de la sixième journée de championnat.

Les 5 minutes les plus marquantes:

  • 14e: Hamdaoui force le verrou (10-3): Face à une grosse défense, les Stadistes parviennent à trouver de l'avancée. Après plusieurs temps de jeu, le ballon est écarté et sur un exploit individuel Kylan Hamdaoui parvient à trouver la faille pour inscrire son cinquième essai personnel de la saison.
  • 36e: Le Racing repasse devant (10-11) : Alors qu'ils ont la main sur le ballon depuis un petit moment, les Racingmen ne parviennent pas à franchir et se cassent les dents sur la défense hermétique des coéquipiers de Macalou. Mais sur un très bon travail de Finn Russell qui parvient à transmettre au contact, c'est Vakatawa qui conclut l'action par un essai. Au meilleur des moments le Racing prend le score.
  • 60e: Le tournant du match (16-17): Mêlée dans les 22 mètres du Stade Français, introduction Racing. Sur un très bon effort de sa mêlée, le Stade Français recupère une pénalité. Mais une échauffourée démarre et Camara se rend coupable d'un coup de poing au visage. Rattrapé par la patrouille il écope d'un carton jaune. La pénalité, retournée, est convertie par Finn Russel. Le Racing 92 reprend les devants 16-17.
  • 71e: Plisson manque le coche (16-17): Après un placage haut de Palu sur Hamdaoui, Jules Plisson, qui vient de rentrer, a l'occasion de faire repasser son équipe devant au score. Mais à 40 mètres sur la gauche l'international Français rate sa tentative.
  • 73e: Le Stade Français gache une nouvelle très bonne situation (16-17): Bonne touche à venir pour le Stade Français dans les 22 mètres Franciliens, mais le lancer est contré par le nouvel entrant Jordan Joseph, le Racing parvient à écarter la menace par un jeu au pied d'Irribaren.

Le Top 3 du rédacteur:

  • Finn Russell : Précis dans ses coups de pied (4/5), bon dans l'animation, l'Ecossais a su faire jouer autour de lui pour créer des brèches dans la défense adverse. Omniprésent sur le seul essai de son équipe, il a également su opérer en bon gestionnaire quand il le fallait.
  • Kylan Hamdaoui: Toujours bien placé en attaque comme en défense, Hamdaoui a su semer le trouble dans la tête de ses adversaires. Auteur du premier essai du match sur un exploit personnel, le joueur en provenance de Biarritz en Pro D2, a parfaitement su se fondre dans le collectif Parisien pour en devenir l'une des pièces maitresses. 
  • L'alignement Francilien: Annoncé comme l'un des tous meilleurs du championnat, l'alignement Racingmen a parfaitement rempli son rôle cet après-midi en se montrant propre sur ses lancers et en récupérant des munitions décisives sur les lancers adverses, comme à la 73ième minute notamment.

Le Tweet:

Le Bilan:

Cela faisait longtemps qu'un derby Parisien ne s'annonçait pas aussi savoureux entre un Stade Français resplendissant en ce début de saison et un Racing toujours aussi solide.

D'entrée de jeu la tension était palpable et le début de rencontre était cadenassé entre deux équipes qui présentaient de très bonne défense. C'est finalement sur un exploit individuel que Hamdaoui parvient à forcer le verrou Ciel et Bleu. En face, le Racing ne cède pas, continue de proposer du combat et se nourrit des fautes Stadistes pour rester au contact et même passer devant au score.

En seconde période, les buteurs se répondent sans qu'aucune des deux équipes ne parvienne à se détâcher au score. Plus appliqués, les joueurs de Travers et Labit parviennent à prendre le dessus mais pourront tout de même regretter de ne pas avoir tué le match, particulièrement lorsqu'ils évoluaient à 15 contre 14 à la suite de l'expulsion temporaire de Djibril Camara.

Un premier coup d'arrêt pour le Stade Français qui ne comptait jusque là qu'une seule défaite à Clermont mais qui ne les empêche pas rester en seconde position, derrière ces mêmes Clermontois. Côté Racingmen cette deuxième victoire à l'extérieur permet de s'installer sur la troisième marche du podium à un point de leurs adversaires du jour.

Les compositions:

Stade Français

Hamdaoui- Camara, Fickou, Danty, Arias- Steyn, Van Zyl- Alberts, Macalou, Gray- Maestri, Gabrillagues- Alo-Emile, Panis, Van der Merwe

Racing 92

Dupichot- Rokocoko, Vakatawa, Chavancy, Imhoff- Russell, Chauveau- Claassen, Chouzenoux, Palu- Nakarawa, Ryan-  Gomes Sa, Baubigny, Gogichashvili

La fiche de la rencontre:

Stade Français- Racing 92: 16-17 (MT: 10-11)

Evolution du score: 0-3; 3-3; 10-3; 10-6; 10-11 (mi-temps) 10-14 ; 13-14; 16-14; 16-17.

Stade Français:

1E Hamdaoui (14e), 1T Steyn (14e), 3P Steyn (12e, 50e, 56e)

1 carton jaune: Camara (61e)

Racing 92:

1E Vakatawa (36e), 4P Russell (8e, 19e, 47e, 62e)