Top 14 : les pronostics des rédacteurs pour la saison 2018-2019

Ecrit par vous !
Top 14  : les pronostics des rédacteurs pour la saison 2018-2019
Qui va remporter le Top 14 en 2018-2019 ?
Puisque tout le monde s'y met, il n'y a pas de raison qu'on y échappe à notre tour. Qualification, titre, maintien, descente : découvrez la saison en avant-première grâce à l’œil avisé de nos équipes !

Qui ira en Pro D2 ?

Une fois n'est pas coutume, les derniers seront les premiers. Sans surprise, la majorité de la rédaction anticipe une saison difficile pour le SUA, qu'il soit directement relégué via la dernière place (50 % des votes) ou qu'il joue le barrage (38 %, mais maintenu). Grenoble suit de très près, récoltant pratiquement le reste des suffrages en tant que lanterne rouge du championnat, le dernier vote étant attribué au... Stade Français. Imagine-t-on Maestri et Fickou en Pro D2 ?

Concernant la place de barragiste, si Agen reste en tête, la faveur des pronostiqueurs se porte sur... la Section Paloise ! Quasi-barragiste la saison passée, la Section va-t-elle vivre un calvaire cette année ? Rassurons les supporters, elle devrait néanmoins l'emporter contre le dauphin de l'antichambre de l'élite et se maintenir. Trois autres clubs ont été cités par une personne chacun : l'UBB, Grenoble et l'USAP.

Qui sera directement en demie ?

Un ultra-favori se démarque dans cette catégorie : le MHR. Finaliste malheureux l'an passé, le club de Mohed Altrad devrait retrouver le parfum des phases finales au printemps prochain. C'est du moins ce que pense l'intégralité de la rédaction. Derrière, les autres candidats ne se démarquent pas tellement : 40 % pour l'ASM, 30 % pour Toulouse, 20 % pour Paris, 10 % pour Toulon. Oui, il n'y a que dix pronostiqueurs sur cette catégorie.

Qui devra passer par les barrages ?

Quatre équipes prennent la tête de cette catégorie, plus ou moins largement : Toulon (10 voix), le Racing 92 (9 voix), Toulouse et Clermont (7 voix). Le champion castrais suit avec 5 voix, talonné par Lyon (4 voix), le MHR (surprise, tout le monde n'avait pas voté), et enfin le Stade Français (2 voix).

Le champion !

Et c'est... le Stade Toulousain qui l'emporte ! La capitale occitane recueille six suffrages, un de moins que la majorité absolue. Avec moitié moins de voix, on retrouve le MHR, suivi de près par... les Dragons Catalans (sérieux les gars, arrêtez l'apéro). Le Racing récolte une voix, et la dernière est pour le Stade Français, qui était également candidat à la descente. Bel exemple de grand écart pour le club de la capitale !

Bien évidemment, il ne s'agit que d'opinions personnelles, et on aura des surprises lors de la première journée et jusqu'à la dernière. Qui imaginait Castres champion l'an dernier à la même époque, hors Aveyron ?

Benjamin Blaye
Benjamin Blaye
Cet article est rédigé par Benjamin Blaye, Merci à lui ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !