Top 14. Le Stade Toulousain en proie à un déficit financier ?

Top 14. Le Stade Toulousain en proie à un déficit financier ?
Les prochains semaines seront décisives concernant l'avenir de René Bouscatel et de Toulouse.
Top 14
  • 11 Matchs joués
  • 8 Victoires
  • 2 Classement
  • 289 Points marqués
  • 222 Points encaissés
En ce moment, les finances du Stade Toulousain ne sont pas au mieux, ce qui pourrait conduire à une interdiction de recrutement pour la saison prochaine.

Si l’on en croit l’édition de l’Équipe d’aujourd’hui, Toulouse devrait terminer la saison avec un nouveau déficit et ce pour la troisième année consécutive. Le montant s’élèverait jusqu’à 1,5 M€ et devrait être de nouveau comblé par les fonds propre du club qui avoisinent aujourd’hui les 2,3 M€.

Malheureusement, saison après saison ces fonds diminuent et cette année avec 800 000 euros restant, le club ne peut pour le moment pas présenter les 2M€ (20% de la masse salariale) requis par la DNACG au mois d’avril. Une apostrophe tomberait très mal pour les Toulousains et occasionnerait sans doute une interdiction de recrutement ainsi qu’une remise en cause des contrats de nouveaux arrivants (Charlie Faumuina, Antoine Dupont, Zack Holmes pour ne citer qu’eux).

TRANSFERT - Top 14 - Le Stade toulousain officialise l'arrivée du All Black Charlie Faumuina

Pour renflouer ses caisses, le club a donc ouvert la porte à des investisseurs, mais souhaite garder sa politique de ne pas être dirigé par un actionnaire privé majoritaire. Une situation qui pourrait ne pas plaire à la société Fiducial. La compagnie française, qui détient 10% des parts du club, pourrait être tentée de mettre les voiles. En effet, lors du dernier conseil de surveillance du club, aucun de ses représentants n’a daigné s’y rendre.

L'incertitude règne sur et en-dehors du terrain

Si la situation commence à devenir préoccupante, les potentiels successeurs du président Bouscatel, Hervé Lecomte et Didier Lacroix, sont sur le qui-vive, puisqu’il ont d’ores et déjà sondé le marché. Airbus, qui aurait commandité un audit, ne s’est pour le moment pas positionnée.

Il faut dire que les résultats sportifs du club ne sont pas éblouissants ces dernières années, entachant du même coup la glorieuse image du Stade Toulousain. Face à cette réalité, les investisseurs sont plus méfiants et se font donc plus rares. De plus, certaines interrogations en interne dégagent une certaine instabilité. À l’image du successeur de René Bouscatel à la présidence, ou du bilan contesté du staff en place, le club peine à offrir certaines garanties importantes.

Top 14. Stade Toulousain : René Bouscatel candidat à sa propre succession