Top 14 : le conseil de classe du Rugbynistère pour la première partie de saison

Top 14 : le conseil de classe du Rugbynistère pour la première partie de saison
Top 14 : Jason Eaton a reçu les félicitations du Conseil de classe.

Retrouvez le conseil de classe des clubs de Top 14 et l'analyse de la première partie de saison. Vous en pensez quoi ?

Vous en avez l'habitude : à chaque fin de saison, l'équipe du Rugbynistère se réunit pour le Conseil de classe des formations du Top 14, distribuant au passage les félicitations, encouragements et autres avertissements de conduite. Cette année, petite nouveauté, avec un Conseil de classe de mi-saison qui analyse les performances du Stade Rochelais, de Toulon ou de la Section Paloise. Alors, d'accord ou pas d'accord avec nous ?

INSOLITE. Le conseil de classe du Top 14, promotion 2016

Félicitations :

Stade Rochelais : 

Le nouveau beau gosse de la cour de récréation… Si les professeurs avaient quelques soupçons sur les capacités des Maritimes à confirmer un excellent début d’année, force est de constater que le talent est là sur la durée. Volontaire et chouchou de la direction, La Rochelle écoute ce qu’on lui dit… et ça marche (2e meilleure attaque ; meilleure défense). Attention à ne pas prendre le boulard en séchant les contrôles où en oubliant de réviser : il faudra être performant au coeur de l’hiver, surtout si la Nation fait appel à ses meilleurs éléments.

ASM Clermont :

Sans surprise, Clermont est en tête de classe et brille dans toutes les matières. Séduisant et agréable à voir jouer, il ne doit pas écouter les commentaires néfastes de ses camarades qui moquent sa propension à se louper lors des examens de fin d’année. L’effectif est plus que suffisant pour mener de concert les deux programmes (Top 14 ; Champions Cup) choisis et le Conseil ne peut que conseiller à Clermont de s’appuyer sur les erreurs passées pour ne pas connaître une nouvelle désillusion.

Compliments :

Montpellier :

Rien à dire sur le domaine sportif : le MHR va crescendo et confirme sa bonne saison de l’an passé, qui l’avait vu briller en français comme en langues étrangères. L’élève a bien géré sa crise à l’automne avec l’annonce d’un changement du professeur principal programmé pour l’été prochain, M. Cotter succédant à M. White. De quoi lui permettre de soigner sa cote de popularité et d’enfin laisser tomber l’option Afrikaan ?

Toulon :

Toulon a le sang chaud, et il a frôlé l’avertissement de conduite à plusieurs reprises. Mais le Conseil de classe est indulgent, et il sait que le foyer familial a connu de nombreux soucis en début de saison entre le divorce de tonton Diego et le vrai/faux départ de papa Mourad. Plus de sérieux sur la scène européenne aurait été souhaité, mais au final, le bilan de Toulon est positif. Heureusement que les notes ne vont pas de pair avec les coupes de cheveux discutables de l’élève. Attention tout de même à rectifier ce 0/20 en cours de japonais...

Castres :

Solide, sérieux, ne fait pas de vagues… Castres, c’est un peu le modèle rêvé des professeurs. Le genre d’élève qui demande du rab d’exercices, qui ne se fait pas prier pour venir au tableau ou qui se présente à l'élection des délégués pour “faire changer les choses”. Manque de bol, le voisin de table rouge et noir a toujours la préférence du public (et celle du petit Antoine) et personne ne vote pour lui. Bref, la régularité castraise passe inaperçue.

Stade Toulousain : 

Le relâchement coupable des dernières semaines - c’était quoi ce hors-sujet rendu à Grenoble ? - aurait pu lui enlever les compliments, mais le bilan de Toulouse reste intéressant, alors que l’équipe est en pleine mutation (départs des grands anciens, effectif renouvelé et recrutement 2017/2018 déjà officialisé). Mention spéciale à l’Europe, où le faux-départ a été corrigé par le voyage scolaire fructueux en Italie : Toulouse est l’une des rares formations tricolores à croire encore au 1/4 de finale. Soyez plus ambitieux !

Encouragements :

UBB :

L'UBB aurait pu basculer dans les "Compliments" mais ne fait pas encore partie des cadors après deux exercices prometteurs mais au final mitigés. Peut-il enfin passer un cap ? Ce sera la grande question du prochain semestre, où l'élève pourrait devoir à nouveau se débrouiller sans aide à la maison, M. Ibanez étant occupé ailleurs. On encourage l'UBB, dont le potentiel entrevu sur la pelouse d'Exeter donne beaucoup d'espoir pour la suite.

Pau : 

La moyenne n’est pas brillante, mais au vu des efforts de l’élève et de sa réputation - Pau n’a clairement pas le profil d’une tête de classe - le Conseil de classe salue cette première partie de saison. Attention tout de même à ne pas trop dépendre de ses éléments All Blacks et à respecter l’autorité de la direction LNR, qui souhaite mettre en place une nouvelle sonnerie.

Brive : 

Studieux, Brive doit continuer de s’accrocher pour se sortir (enfin) du ventre mou de la classe. Le conseil reconnaît que les devoirs sont faits et que l’élève essaie de participer à l’oral, mais on a parfois le sentiment que l’élève se complait dans sa situation et ne veut pas aller plus haut pour décrocher la mention phase finale. En est-il seulement capable ?

Doit continuer ses efforts

LOU : 

Le petit nouveau avait des ambitions, au vu d’un recrutement intéressant qui se poursuit d’ailleurs en vue de la saison prochaine. Pourtant, le passage en classe supérieure pour 2018 est-il vraiment acquis ? Au contrôle continu, les Lyonnais disposent de dix points d’avance sur les Grenoblois : il faudra faire preuve de sérieux comme dernièrement face à l’UBB pour ne pas voir leur avance fondre comme neige au soleil. Alors, pourquoi “passable” pour le LOU ? L’élève est bien trop discret pour mériter les encouragements, et ses copies sont trop souvent ennuyeuses.

A des capacités, mais ne les exploite pas :

Stade Français : 

Avec le Stade Français, on a affaire à un immense gâchis. L’effectif est pourtant talentueux, mais à force d’y aller “au talent”, Paris se casse les dents, surtout à l’extérieur où le blâme n’est pas loin. Autant dire que l’élève serait menacé de redoublement si la classe Top 14 n’avait pas deux cancres aux dernières places… Paris a décidément du mal à se remettre des félicitations délivrées en 2015, et le départ programmé de son professeur particulier à l’accent qué calor ne risque pas d’arranger les choses. On ne voit pas comment le directeur Novès pourrait convoquer les meilleurs éléments de la classe rose en voyage à Londres et Dublin. 

Passable :

Racing 92 :

L’élève francilien exaspère le Conseil de classe, qui l’avait pourtant en haute estime après ses résultats brillants de l’an passé. D’abord à cause de ses problèmes extra-sportifs : soupçon de dopage, affaire Goosen, énième plainte contre l’arbitrage… Le tout met une ambiance gênante dans la salle de classe. Et puis ensuite, c’est quoi ce jeu ? Si Racing 92 n’a jamais été très inspiré stylo en main, il avait le mérite de se montrer plus efficace. Son absentéisme en Europe est inadmissible, et les parents vont être convoqués. Doit absolument se remettre au travail.

Avertissement travail :

Bayonne :

Le passage de Bayonne en classe Top 14 prêtait à discussion mais un oral convaincant devant le grand jury face à Aurillac avait finalement convaincu. L’élève basque se serait-il laissé griser par un bon début de saison et une première bonne note face à Toulon ? Plusieurs copies blanches viennent questionner la véritable valeure de l’équipe, qui semble condamnée à suivre les cours dans le fond de la classe, à côté du radiateur. En attendant des jours meilleurs…

Avertissement travail / conduite :

Grenoble :

Avec l'élève isérois, on a affaire à un cas classique. Pendant des années, il nous vendait du rêve lors des premiers trimestres avant de déchanter en fin d'année scolaire. Mais à force de stagner et d'accumuler du retard, il doit maintenir subir les conséquences de son attitude : le niveau de la classe évolue, et lui se retrouve à la traîne. Si ses joueurs continuent de postuler pour les facs toulonnaises, lyonnaises ou paloises plutôt que de bosser à l'entraînement, on court à la catastrophe avec Grenoble. Déjà qu'il s'est fait remarquer plusieurs fois par le conseil de discipline avec les cas Jackman et Best... 


Si t'as pas lu ces articles, tu joues pas dimanche !
VIDEO. Super League - Le Désintox du Rugbynistère : équipe favorisée, arbitrage à l'aveugle ou bad buzz orchestré ?
Vidéos VIDEO. Super League - Le Désintox du Rugbynistère : équipe favorisée, arbitrage à l'aveugle ou bad buzz orchestré ? 26 septembre 2017 à 20:30
TOP 14 - Qui mérite d'être élu meilleur joueur pour la 5ème journée du championnat ?
News TOP 14 - Qui mérite d'être élu meilleur joueur pour la 5ème journée du championnat ? 26 septembre 2017 à 18:30

Abonnez vous !

Et soutenez-nous

Pour le prix d'une pinte !

Un Teeshirt le Rugbynistère offert pour chaque abonné !
  • Pas de pub
  • T-Shirt Rugby Division Rugby Division
  • Mode Lecture Confort
  • Bon d'achat Rugby 20€
  • Satisfait ou remboursé 90 jours
Top 14 - LOU : Baptiste Couilloud, le lionceau qui pourrait devenir Roi
News Top 14 - LOU : Baptiste Couilloud, le lionceau qui pourrait devenir Roi 26 septembre 2017 à 16:30
VIDEO. Top 14 - Racing 92. Virimi Vakatawa mystifie Abendanon d'une sublime passe dans le dos puis le pose sur les fesses
Vidéos VIDEO. Top 14 - Racing 92. Virimi Vakatawa mystifie Abendanon d'une sublime passe dans le dos puis le pose sur les fesses 26 septembre 2017 à 14:30

Charger les commentaires