Steffon Armitage : La réponse du Rugby Club Toulonnais

Ecrit par vous !
Steffon Armitage : La réponse du Rugby Club Toulonnais
La réponse du RCT au cas Armitage

Cet article est rédigé par Rémi Lestang, Merci à lui ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :

  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !

Le Midi Olympique annonçait hier soir le contrôle positif du troisième ligne toulonnais Steffon Armitage. Le club varois a réagi en publiant un communiqué de presse.

L'affaire révélée par Midi Olympique hier a fait grand bruit : Steffon Armitage a été contrôlé positif à un anti-douleur le soir de la finale de Top 14 contre le Stade Toulousain. Si le produit en cause - le Dafalgan codéiné - n'a a priori pas de propriétés dopantes, il est néanmoins sur la liste des produits interdits ou sous surveillance de l'Agence Mondiale Anti-dopage.

Sur son site internet, le Rugby Club Toulonnais a réagi à l'annonce du contrôle positif de son joueur : " Le Rugby Club Toulonnais a reçu un courrier ce mercredi 25 juillet 2012 provenant de la Fédération Française de Rugby faisant état d’un résultat « anormal » lors d’un contrôle antidopage dont a fait l’objet Steffon Armitage à l’issue de la finale du TOP 14 Orange le 9 juin dernier au Stade de France.

M. Steffon Armitage a pris avant cette rencontre, deux comprimés de Dafalgan codéiné, médicament strictement autorisé par l’Agence Française de Lutte contre le Dopage.

Victime de douleurs au dos la semaine précédant la rencontre, Steffon Armitage s’était fait administrer des anti-inflammatoires ainsi que du Dafalgan Codéiné (2 à 4 comprimés/jour) pour faire passer ces douleurs. Tous ces médicaments administrés sont autorisés par l’AFLD.

La présence de morphine dans les urines de Steffon Armitage s’explique par le fait que 10% de ce médicament (le Dafalgan codéiné) dûment autorisé se transforme de manière naturelle en morphine.

Steffon Armitage n’a donc absolument pas pris de substances illicites pour améliorer ses performances mais seulement un médicament strictement autorisé par l’AFLD et bien connu de tous."

Si t'as pas lu ces articles, tu joues pas dimanche !
Rugby amateur. Interview. Beaux frères et adversaires sur le terrain, ils abordent le prochain derby entre Morlaas et Orthez
Brèves Rugby amateur. Interview. Beaux frères et adversaires sur le terrain, ils abordent le prochain derby entre Morlaas et Orthez 01 mars 2017 à 20:00
VIDEO. FLASHBACK : Yannick Nyanga décrypte la bagarre générale mythique entre Béziers et l'USAP
Vidéos VIDEO. FLASHBACK : Yannick Nyanga décrypte la bagarre générale mythique entre Béziers et l'USAP 01 mars 2017 à 18:00
BOLIVIE : le beau projet humanitaire de Jean pour rassembler les enfants autour du rugby
Brèves BOLIVIE : le beau projet humanitaire de Jean pour rassembler les enfants autour du rugby 01 mars 2017 à 17:00
Ecrit par vous !
ESPAGNE - Immersion en 1ère division avec Jordan Argerich, talonneur de Santander formé au Stade Toulousain
par Pierre Leroux
ESPAGNE - Immersion en 1ère division avec Jordan Argerich, talonneur de Santander formé au Stade Toulousain 01 mars 2017 à 15:30

Charger les commentaires