SAMOA. La menace de grève s'envole mais les problèmes demeurent

SAMOA. La menace de grève s'envole mais les problèmes demeurent
Samoa : les joueurs ne feront pas grève en Angleterre.
Les Samoans dénoncent les nombreux dysfonctionnements au sein de l'équipe nationale et menaçaient de ne pas disputer le prochain match face à l'Angleterre. Le test-match entre l'Angleterre et les Samoa, prévu le 22 novembre, aura bien lieu. Rugby Paper annonçait la volonté de faire grève des joueurs samoans, dénonçant ainsi le dysfonctionnement de l'équipe nationale et le manque de transparence financière au sein de leur fédération. Les internationaux samoans, récemment défaits par l'Italie, avaient même écrits une lettre à l'IRB le 29 octobre dernier :

Les entraîneurs n’ont pas les mains libres pour prendre les meilleurs joueurs, il n’y a pas de transparence financière. Depuis 1990, nos indemnités de tournées sont bloquées à 1000 dollars néo-zélandais et toutes nos demandes de révision de cette somme ont été ignorées. Les joueurs sont sensés payer leur billet retour vers les Samoa. On a voulu faire un exemple avec les joueurs qui posaient des questions et ils ont été rayés des listes de joueurs. Nous sommes mal gérés et mal dirigés.

Face à cette lettre, on peut sûrement comprendre l'éviction surprise des Toulousains Census Johnston et Joe Tekori, cadres de la sélection et pourtant absents sur choix cet automne. Finalement, si le contentieux existe toujours, les Manu Samoa fouleront bien la pelouse de Twickenham, comme l'affirme un communiqué de l'IRB puisque il existe « un dialogue avec la Fédération samoane de rugby et l'Association internationale des joueurs de rugby (IRPA) afin qu'une solution urgente et collective soit trouvée. »

Les Samoa affrontent le Canada ce vendredi à Vannes.