Rugby à XIII - L'AFLD rejette l'appel de l'international Tony Gigot et confirme sa suspension de deux ans

Rugby à XIII - L'AFLD rejette l'appel de l'international Tony Gigot et confirme sa suspension de deux ans
Tony Gigot est au fond du seau suite à la décision de l'AFLD..
Le joueur des Dragons Catalans et de l'équipe de France de rugby à XIII est dépité par la confirmation de sa suspension par l'AFLD.

L'affaire fait grand bruit à quelques mois de la Coupe du monde (27 octobre - 2 décembre). Et pour cause, l'équipe de France sera privée de son arrière numéro 1, Tony Gigot, pour la compétition qui aura lieu en Australie et en Nouvelle-Zélande. Du côté de la Fédération française de rugby à XIII, et de son président Marc Palanques, on se dit "atterré". Son homologue des Dragons Catalans Bernard Guasch, où évolue l'international, est lui en colère envers l'Agence française de lutte contre le dopage. C'est en effet cette dernière qui a décidé de rejeter l'appel de Tony Gigot et de confirmer sa suspension de deux ans.
Rugby à XIII - L'international des Dragons Catalans Tony Gigot suspendu deux ans malgré un contrôle négatifEn avril dernier, Gigot avait écopé d'une lourde sanction de la part de l'AFLD suite à un contrôle anti-dopage remontant au mois d'octobre 2016 lors d'un stage avec l'équipe de France au Barcarès. La raison, non pas un résultat positif mais un comportement jugé déplacé. Après avoir manqué sept matchs de Super League avec les Dragons, il avait obtenu gain de cause devant la commission supérieure d’appel de la FFR XIII en avril dernier. Il avait ainsi pu retrouver les terrains et se tourner à nouveau vers le Mondial.VIDEO. Dragons Catalans : le coup de pied croisé exceptionnel de Luke Walsh pour l'essai de la victoire signé Tony GigotL'Agence française de lutte contre le dopage a finalement rejeté cette décision et confirmé la suspension. Elle évoque même "une tentative de corruption", rapporte France Bleu. "Il est difficile de comprendre cette décision. On est encore stigmatisé et mis à l'index", a commenté Bernard Guasch, en ajoutant que les Dragons ne vont pas en rester là. Selon l'Indépendant, ils pourraient porter le dossier en cassation dès le début de la semaine prochaine. Du côté de la Fédération, une plainte aurait été déposée auprès du procureur de la République de Carcassonne par le président contre Damien Ressiot, directeur des contrôles de l’AFLD, pour diffamation suite à des "déclarations infondées et graves de conséquences".