Rugby à 7 - La 8e place de la Coupe du monde pour France 7

Rugby à 7 - La 8e place de la Coupe du monde pour France 7
France 7 face à l'Ecosse lors de la Coupe du monde.
L'équipe de France masculine à 7 s'est inclinée face à l'Ecosse pour le match comptant pour la 7e place lors de la Coupe du monde.

Rugby à 7. France 7 Féminines vice-championne du monde derrière les Black FernsEn comparaison des Féminines, le bilan de France 7 lors de cette Coupe du monde à San Francisco peut très parraître mauvais. Après deux victoires lors des matchs de barrage, les Bleus ont manqué le coche face à la Nouvelle-Zélande en quart de finale du Championship (7-12). Un revers qu'ils n'ont pas réussi à évacuer de leurs esprits, ayant conscience d'être passés proche de l'exploit face aux finalistes de la compétition, avant d'affronter l'Argentine. Face aux Sud-Américains, les hommes de Jérôme Daret ont subi. Et seul un éclair nommé Kévin Bly est venu éclaircir leurs piètres prestations (26-15). Les deux réalisations de Parez étant arrivées bien trop tard pour changer la donne.Opposés à l'Écosse pour décrocher la 7e place, les Tricolores ont finalement terminé à la 8e place, ce qui était l'objectif en début de saison sur les World Series, avec deux victoires pour trois défaites. Face aux Écossais, les Français se sont compliqué la tâche en écopant de trois cartons jaunes (Bouhedent, Barraque, Bonnefond), dont deux dès l'entame. Pourtant, ils étaient toujours dans le coup à la pause, avec des essais marqués par Kévin Bly sur un exploit personnel, et Terry Bouhraoua. Après seulement un mois et demi dans le groupe, le joueur de Vannes a éclaboussé la pelouse de l'AT&T de son talent. France 7 serait bien inspirée de le conserver à plein temps. 

Car ce qui manque aux Bleus à l'heure actuelle, c'est du vécu. Le capitaine Manoël Dall'Igna en avait bien conscience à l'issue de ce match en évoquant ses passes mal ajustées ou celles qu'il aurait fallu faire pour que les actions aillent au bout. Une fois de plus, France 7 s'en est remis à Bly pour faire la différence dès la reprise. Par intermittence, les Bleus ont réussi à mettre leur jeu en place. En a découlé l'essai d'un autre talent venu de Rouen, Gabin Villière (12e). Une réalisation écossaise combinée au manque de réussite sur les transformations a conduit aux prolongations. La France a eu sa chance avec un bon travail de Veredamu mais c'est l'Écosse qui a su saisir la sienne par l'intermédiaire de Farndale sur une course de près de 90m. Score final 29-24.