Qui est Jamie Ritchie, le nouveau visage de la troisième-ligne écossaise ?

Qui est Jamie Ritchie, le nouveau visage de la troisième-ligne écossaise ?
Voici le nouveau visage de la troisième-ligne écossaise : Jamie Ritchie
La nouvelle pépite écossaise de la troisième-ligne écossaise se nomme Jamie Ritchie, et il n'a rien à voir avec Lionel. Portrait.

Jamie Ritchie, 22 ans pour 1m93 et 105 kilos, est la révélation de cette année côté écossais. Ce troisième-ligne aile évolue dans le club d'Édimbourg en Pro 14 depuis 2014 (et jusqu'en 2021), où il a joué son premier match face au Leinster. Il a commencé son histoire avec le ballon ovale au Madras College de St Andrews au nord d'Édimbourg en bord de Mer du Nord, avant d'obtenir une bourse pour la Strathallan School à Perthshire. Aujourd'hui, il compte 61 matchs et 3 essais avec son club. Mais ses débuts tardifs avec le XV d'Écosse ne sont dus qu'à des blessures à ce poste.

Passé par les U16, U18 et U20 écossais où il a impréssionné jusqu'à devenir capitaine de la sélection, il a affronté des joueurs comme Damian McKenzie ou Richie Mo'unga avant d'obtenir une reconnaissance à plus haut niveau avec sa première sélection avec le XV d'Écosse durant la tournée de novembre dernier face au Canada.

La concurrence est intense dans ce domaine, sans arrêt, qu’il y ait des garçons blessés ou non. Je pense qu'il y a une opportunité maintenant. Je pense avoir assez bien joué à l'automne pour montrer que je peux bien réussir à ce niveau. - Jamie Ritchie pour Scotsman.

Sa polyvalence

Jamie Ritchie est aussi à l'aise côté ouvert que côté fermé de la mêlée, notamment associé à John Hardie, son autre troisième-ligne aile à Édimbourg. Ritchie offre donc des solutions à Gregor Townsend qui peut l'associer à Sam Skinner d'Exeter également. Mais sa polyvalence rend son jeu difficile à définir : il n'est pas forcément un casseur de ligne, ni un coureur. Il est tout de même le joueur de ballon que l'équipe d'Écosse cherchait depuis quelques années devant, et un sérieux défenseur. Son offload pour son ailier d'Édimbourg, Darcy Graham, face à Toulon prouve toutes les qualités individuelles que Ritchie peut proposer. 

Son premier 6 Nations

Après avoir fait ses débuts face au Canada durant la tournée de novembre avec l'Écosse, il a a été absent de la défaite contre les États-Unis avant d'être sur le banc lors de la victoire face à l'Argentine. Jamie Ritchie a continué sa progression pour être convoqué pour le tournoi des 6 Nations, à quelques mois de la Coupe du Monde au Japon. Cependant, les blessures de John Barclay, Magnus Bradbury, Hamish Watson, Luke Hamilton, Lewis Carmichael, ainsi que Matt Fagerson des Glasgow Warriors, Dave Denton des Leicester Tigers, Blade Thomson des Scarlets, Cornell du Preez de Worcester Warriors et maintenant Sam Skinner (Exeter Chiefs) et John Hardie (Newcastle Falcons) lui ont permis de saisir sa chance.

Son premier match des 6 Nations à Murrayfield face à l'Italie a montré à son sélectionneur qu'il pouvait compter sur lui. Ritchie face à l'Italie, c'est 20 mètres parcourus avec le ballon et 16 plaquages réussis pour un seul manqué : le meilleur plaqueur de son équipe. Pour le deuxième match face à l'Irlande, il a été reconduit au poste de numéro 7 avec des joueurs comme Peter O'Mahony en face. Encore une fois, sa prestation défensive a été convaincante avec un plaquage manqué pour 24 réalisations là où O'Mahony n'a réalisé que 11 plaquages pour deux râtés et son coéquipier de la troisième ligne, Ryan Wilson, seulement 6 plaquages. Nul doute qu'il mettra à mal la charnière française...