Pro D2. Transferts - Que sont devenus les joueurs du Biarritz Olympique ?

Pro D2. Transferts - Que sont devenus les joueurs du Biarritz Olympique ?
Teddy Thomas réussit après son passage au Biarritz Olympique.

Après une descente en Pro D2, le BOPB a perdu la majorité de ses cadres. Deux mois après le début de saison, tous n'ont pas réussi dans leurs nouveaux clubs.

Les supporters du Biarritz Olympique s'y sont à peine habitués : depuis deux mois, le BOPB évolue en Pro D2. Fini les déplacements à Mayol, à Colombes ou à Jean-Dauger pour le derby basque. Place à Massy, Narbonne et Aurillac. La faute à une saison 2013/2014 cauchemardesque (seulement 5 victoires en championnat) terminée à la dernière place.

Pourtant, sur le papier, l'effectif biarrot n'avait pas à rougir de la concurrence de ses principaux adversaires pour le maintien. La preuve, beaucoup ont quitté le navire, trouvant un point de chute dans l'élite du rugby français. Mais pour quelle réussite ? Que sont devenus les ex-joueurs du Biarritz Olympique ? Ont-ils bien fait de quitter le pays le Pays Basque ? Tour d'horizon avec cette liste, dans laquelle ne figure pas Alexandre Menini - parti au RCT en cours de saison dernière - et devenu international français depuis.

Un véritable bonheur

Soyons honnête : on ne pensait pas qu'Imanol Harinordoquy retrouverait un tel niveau de jeu en signant au Stade Toulousain. Pourtant, le Basque bondissant est le symbole de la réussite des ex-Biarrots. Débarrassé de ses problèmes de genou, débarrassé du capitanat, Harinordoquy est sans doute le meilleur Toulousain depuis le début de la saison, au point d'entendre son nom revenir avec insistance du côté de Marcoussis. Les Bleus, Teddy Thomas les a découvert en septembre, après un début de saison réussi sous ses nouvelles couleurs : celles du Racing Metro. Avec huit titularisations pour trois essais, Thomas s'est imposé chez les Franciliens. Difficile d'exister derrière Heini Adams : pourtant, Yann Lesgourgues a déjà marqué trois essais et fait presque toujours partie de la feuille de match. Enfin, Damien Traille retrouve une seconde jeunesse en Pro D2 dans son club formateur, Pau. A 35 ans, l'ancien ¾ des Bleus est sur un nuage au sein d'une équipe toujours invaincue en championnat.

Titulaires dans leurs nouveaux clubs

Deux saisons pour trois essais : le bilan biarrot d'Aled Brew est mitigé. Mais l'international gallois, de retour au pays cet été, est titulaire chez les Dragons de Newport. Partis à l'étranger eux aussi, Josh Furno et Magnus Lund jouent régulièrement avec les Newcastle Falcons et les Sale Sharks (6 matchs/6 en Premiership). De son côté, Julien Peyrelongue enchaîne les matchs avec l'US Dax en Pro D2 à 33 ans, tout comme Arnaud Héguy, nouveau talonneur du FCG en Top 14. Arrivés à La Rochelle, Thomas Synaeghel et Benoît Guyot ont connu des fortunes diverses. Le premier enchaîne les titularisations et joue plus que le second. Mais Guyot vient d'enchaîner deux matchs pleins en Challenge, disputant ses 6e et 7e rencontres de la saison. Pas mal.

Premier bilan mitigé

Parti du BOPB pour rejoindre l'autre relégué, l'USAP, Jean-Philippe Genevois est à la peine en Catalogne. Toujours à la recherche de sa première titularisation, il n'est que 3e dans la hiérarchie des talonneurs derrière Terrain et Cabello. Raphaël Lakafia a dû mal à se faire une place dans la (très) fournie 3e-ligne du Stade Français, subissant la concurrence de Sergio Parisse en n°8. Fabien Barcella subit celle du duo Chiocchi-Menini. L'ancien « meilleur pilier du monde » n'a joué que deux matchs avec le RCT. Enfin, Pelu Taele rend service à l'Aviron Bayonnais mais n'a été titulaire que deux fois en championnat.

Les blessés/retraités

Francisco Gomez Kodela a passé son début de saison à l'infirmerie de l'UBB. Peut-être a-t-il effectué quelques coups de fil à Thibault Dubarry, coincé entre celle du Racing Metro et l'équipe Espoirs. Désormais aptes, il ne tient qu'à eux de se relancer. Joe Pietersen est reparti en Afrique du Sud disputer le prochain Super Rugby avec les Cheetahs. Il doit patienter, comme Paul Perez (Eastern Province). Ian Balshaw a mis un terme à sa carrière. Dimitri Yachvili a lui aussi raccroché les crampons, devenant consultant pour BeIn Sports.