Pro D2 - Montauban porte réclamation après sa défaite à domicile contre l'USAP

Pro D2 - Montauban porte réclamation après sa défaite à domicile contre l'USAP
Pro D2 - Le match entre Montauban et l'USAP sera-t-il rejoué ?
Battu à la dernière seconde sur sa pelouse par l'USAP en Pro D2, Montauban a porté réclamation pour ce qu'ils estiment être une faute du corps arbitral.

Les deux premiers de Pro D2 se rencontraient ce samedi 24 février à Sapiac pour un match de gala. Du beau jeu, du suspense… et un essai de Selponi pour les Catalans qui arrachent la victoire à la dernière seconde. Les joueurs du Tarn-et-Garonne ont la tête basse mais le staff des verts a bien identifié que les Catalans n’avaient pas respecté le règlement sur un protocole commotion en fin de match.

Pierre-Philippe Lafond, coach de Montauban via L'Indépendant"Il y a une faute du corps arbitral et nous allons porter réclamation et peut-être rejouer le match. La réclamation est officielle. Il y a une erreur du quatrième et du cinquième arbitre qui a laissé Karl Chateau rester plus longtemps que ce que l’autorise le protocole commotion de Shahn Eru. Karl Chateau aurait dû ressortir (...) et être remplacé par Romuald Séguy. Vu la fin du match, 8 minutes avec un troisième ligne à la place d’un numéro 10, ça a une influence sur le résultat. Nous allons poser une réclamation."

La réclamation montalbanaise concerne la sortie sur protocole commotion de Shan Eru (62e). Karl Chateau (titulaire au début du match puis remplacé) l’a ainsi remplacé sur le terrain. Les médecins n’ont pas donné l’autorisation à Eru de revenir sur le terrain… et Karl Chateau est resté sur le terrain. Deux remplaçants (Séguy et Lucas) étaient encore disponibles sur le banc perpignanais et auraient dû remplacer Chateau pour se positionner dans le pack alors qu'ils jouent habituellement dérrière.


La direction nationale de l’arbitrage a envoyé une note sur ce cas en début d’année aux staff d'entraîneurs et aux arbitres. A noter que la responsabilité des changements est partagée entre les staff et les arbitres. Nul n'est censé ignorer la loi ! (Contrairement à la note, l'USAP n'avait pas réalisé tous les changements possibles).

Une équipe a utilisé tous ses changements possibles. Le n°21 entré en cours de partie doit subir une évaluation de traumatisme crânien à la 60e minute. Le 10 sorti sur substitution peut revenir en jeu pour remplacer ce n°21. Si au bout de 10 min, le n°21 revient il reprend sa place. Si au bout de 10 min, le n°21 n’est pas apte à revenir sur le terrain, il est alors considéré comme étant blessé et le n°10 qui l’a remplacé doit quitter le terrain son équipe finissant le match à 14. 

Le résumé du joli match gagné 22-20 par les joueurs de l’USAP ! On aura peut-être un joli deuxième match avec les mêmes équipes...

Lien Vidéo