Premiership - Newcastle Falcons, les raisons d'une saison hors-normes

Ecrit par vous !
Premiership - Newcastle Falcons, les raisons d'une saison hors-normes
Newcastle a réalisé une très belle saison en Premiership.

Cet article est rédigé par Sacha Harleux, Merci à lui ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :

  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !

Pour ceux qui suivent un minimum la Premiership, une performance n'a pu leur échapper : c'est celle de Newcastle.

"Personne ne s'attendait à voir les Falcons se retrouver dans les sommets du classement et occuper cette quatrième place". Ces mots sont ceux d'un reporter du Chronicle, Sean Douglass. Ils traduisent bien la pensée générale des observateurs du rugby anglais. La 4e place décrochée par Newcastle, et par la même une qualification pour les demi-finales de la compétition, a défié tous les pronostics. Voici les raisons de ce succès.

La construction d'un groupe stable

Depuis son arrivée en 2012, Dean Richards a su installer de la continuité dans l'effectif de Newcastle. Autour d'historiques très expérimentés, Rob Vickers en tête, qui n'a connu que le club de Tyneside dans sa carrière, ou bien l'international écossais Allister Hogg, de nombreux joueurs ont été installés depuis quelques années années. Ce qui a laissé le temps à Dean Richards de faire progresser son groupe, de le laisser arriver à maturité. Pour apporter de l'expérience, certains anciens de la maison ont été rapatriés. C'est le cas de la charnière Micky Young-Toby Flood. Le demi de mêlée est parti en 2011 des Falcons pour rejoindre Leicester et est revenu depuis 2015, quand le demi d'ouverture est revenu depuis l'été dernier, neuf ans après son départ provoqué par le manque de temps de jeu (présence de Sir Wilkinson oblige). L'ancien Toulousain s'est relancé après son expérience décevante en France et a enchaîné les performances.

Pour compléter cette revue de la construction de l'effectif, on peut aussi ajouter la réussite de nombreux paris. Conséquence d'un budget modeste, le club se tourne en effet vers les divisions inférieures du pays. On peut citer le cas des deux centres Juan Pablo Socino (jouait aux Rotherham Titans en D2) et Chris Harris (jouait à Tynedale qui était alors en D3, et a été entraîné par Scott Lawson...joueur des Falcons) qui sont devenus au fil des saisons des éléments importants. Pour finir, le staff est très stable : outre Richards, les entraîneurs John Wells et Mike Ward, respectivement en charge de la défense et des avants, sont eux aussi présents depuis 2012. L'ensemble de ce travail de fond a été récompensé dans la soirée du mercredi 16 mai lors des Premiership Rugby Awards : Dean Richards a été élu manager de la saison, et Vereniki Goneva joueur de l'année.

Un système de jeu maitrisé

Grâce à la continuité établie, le système de jeu est très bien maîtrisé. Certes leur jeu n'est pas des plus ambitieux et est bien moins spectaculaire que ceux d'Exeter ou de Bath. Il n'empêche qu'il s'est montré cette année efficace et a décontenancé bien des adversaires. Leur point fort, c'est la défense : peu de joueurs se consomment dans les rucks pour privilégier la reconstitution du rideau défensif. Le pack est rude et dur au mal. Au terme de la saison régulière, ils ont la 5e meilleure défense du championnat. Au contraire, leur attaque n'est pas la plus fournie en terme de statistiques avec 455 points inscrits, soit l'avant-dernière du championnat. Heureusement, l'ailier fidjien aux 49 sélections Vereniki Goneva est en grande forme. L'ancien Tarbais de 34 ans est le co-meilleur marqueur de Premiership avec 13 réalisations. À côté, Sinoti-Sinoti et Alex Tait n'ont franchi la ligne qu'à quatre reprises. Mais résumer la performance du triangle arrière et surtout Goneva, à de simples statistiques serait une erreur. Leur apport dans le jeu courant se révèle indispensable pour mettre leur équipe dans l'avancée en se proposant à différents endroits du terrain.Crédt vidéoBrotherhood Rugby

Ce qui leur a permis de remporter des matchs capitaux, c'est le réalisme. Les Falcons ont du répondant dans les grands matchs. En atteste l'exploit à Leicester lors de l'avant-dernière journée qui a officialisé leur qualification en demi-finale. Il va leur falloir continuer à être aussi performant en défense pour résister aux attaques léchées d'Exeter et espérer disputer la finale. Newcastle n'est plus à un exploit près.


Si t'as pas lu ces articles, tu joues pas dimanche !
Ecrit par vous !
BASK RUGBY SEVENS : le rugby à 7 arrive au Pays Basque
par Paul Stanislas
BASK RUGBY SEVENS : le rugby à 7 arrive au Pays Basque 22 juin 2018 à 16:30
TOP 14 : l'UBB dévoile son nouveau maillot extérieur pour la saison 2018/2019
News TOP 14 : l'UBB dévoile son nouveau maillot extérieur pour la saison 2018/2019 22 juin 2018 à 15:30

Abonnez vous !

Et soutenez-nous

Pour le prix d'une pinte !

Un Teeshirt le Rugbynistère offert pour chaque abonné !
  • Pas de pub
  • T-Shirt Rugby Division Rugby Division
  • Mode Lecture Confort
  • Bon d'achat Rugby 20€
  • Satisfait ou remboursé 90 jours
RUGBY À 7 : zoom sur la nouvelle section féminine d'Euskadi Sevens
Amateur RUGBY À 7 : zoom sur la nouvelle section féminine d'Euskadi Sevens 22 juin 2018 à 14:30
Nouvelle-Zélande vs France. Les pronostics des rédacteurs pour le troisième test-match
News Nouvelle-Zélande vs France. Les pronostics des rédacteurs pour le troisième test-match 22 juin 2018 à 13:30

Charger les commentaires