Régis Sonnes, ''le Alexandre Benalla de Toulouse'' selon Boudjellal ?

Régis Sonnes, ''le Alexandre Benalla de Toulouse'' selon Boudjellal ?
On a enfin retrouver Mourad !
Il vous avait sûrement manqué. Mourad Boudjellal est de retour en ce début d'année pour vous souhaiter le meilleur.

Mourad Boudjellal, le président du RC Toulon, a fait une sortie risquée en ce début d'année suite au match opposant le Stade Toulousain à son club, le RC Toulon. Son équipe s'était inclinée 39-0 pour le dernier match de Boxing Days dans un Stadium à guichets fermés. La fête était au rendez-vous pour les supporters toulousains qui n'ont pas manqué de "chambrer" Toulon en scandant des "et ils sont où les Toulonnais !" Ce qui n'a pas plu au président du RCT qui pour ses vœux s'est exprimé et a avoué être choqué de la façon dans son club a été reçu par les supporters toulousains.

Je souhaite qu'en cette année 2019, on soit un peu plus respectés que ce que nous l'avons été ces derniers temps, notamment à Toulouse dimanche. J'ai été assez choqué de la façon dont nous avons été reçus et de l'attitude du public. Toulouse est un grand club que l'on respecte. Personnellement, j'ai presque toujours pris Toulouse comme un modèle. J'ai trouvé que cette façon d'être content de la faiblesse de notre équipe sur ce match... Je m'en passerais bien. - via Var Matin.

Mais il ne s'est pas arrêté là. Après les supporters, c'est au tour de l'attitude de Régis Sonnes, l'entraîneur en chef de la défense et de la conquête du Stade Toulousain, d'être visé en étant comparé à Alexandre Benalla. Le Toulousain s'est félicité en conférence de presse de "n'avoir encaissé aucun point".

J'ai également vu des déclarations vexantes... Il y a un mec qui était content parce qu'on avait marqué zéro point. Il a fait une déclaration. Comment il s'appelle déjà... Régis Sonnes ! Je trouve cela un peu vexant. Je ne sais pas qui c'est. J'ai l'impression que c'est une sorte d'Alexandre Benalla là-bas. Il parle au président de Toulouse. Il parle tout le temps mais on ne sait pas ce qu'il fait. C'est le Alexandre Benalla de Toulouse. Chacun en a un, là-bas c'est lui. Donc c'est Régis Sonnes avec son béret qui était très content que l'on fasse zéro. Tant mieux pour lui. Le mec a quand même été champion avec Madrid. Ce n'est pas rien. Mais cela aurait été mieux au football, là c'est juste au rugby. Au football ça aurait été pas mal. - via Var Matin.

Suite à cette sortie médiatique, le président de Toulouse, Didier Lacroix, s'est exprimé au journal La Dépêche en jouant la carte de l'apaisement en remettant les choses dans leur contexte. Il a rappelé que le speaker toulousain a repris le public à quatre reprises le public Toulousain qui "chambrait un peu trop", tout en rappelant que tous les joueurs ayant participé aux finales opposants les deux clubs étaient invités à partager ce match.

Je pense que Mourad allume la mèche médiatique. J'ai de très bons rapports avec lui à ce jour. (...) Les propos de Mourad sont à la hauteur du personnage, animé par une forte présence médiatique et là il y va fort pour parodier une personnalité comme Régis mais cela n'entache en rien l'immense respect qui existe entre ces deux clubs.

Présent en conférence de presse ce jeudi au centre d'entraînement de Toulon, Mourad s'est exprimé sur son désir de se faire respecter suite au match de Toulouse. Pour cela, il mise sur un gros recrutement en vue de la saison prochaine après les signatures de Baptiste Serin, Christopher Tolofua, Nehe Milner-Skudder, Julien Hériteau et Eben Etzebeth.

Le dernier match contre Toulouse m'a donné envie que l'on nous respecte. Et pour se faire respecter, il faut encore se renforcer. Donc on va encore se renforcer. Voilà. On n'en a pas fait assez. On va encore se renforcer pour être encore plus fort l'année prochaine. Ce n'est pas terminé.

On ne doute pas que Mourad Boudjellal tiendra ses promesses afin d'aligner une belle équipe de Toulon la saison prochaine. L'histoire serait belle si Régis Sonnes rejoignait les bords de Rade...