En poursuivant votre visite sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous fournir une meilleure expérience de navigation Plus d'info.

Le Top 5 / Flop 5 du weekend (19/10 au 21/10)

Le Top 5 / Flop 5 du weekend (19/10 au 21/10)

Publié le 23-10-2012 à 15h37 - Mis à jour le 23-10-2012 à 17h15 // Par
Le Top 5 / Flop 5 du weekend (19/10 au 21/10)

Oui, cette semaine le Stade Toulousain figure bien des les Flops !

Cette semaine le Top et le Flop revient sur un weekend marqué par la deuxième journée de H Cup et d'Amlin Cup et par la suite du feuilleton "Pro D2". Les réussites et les échecs du weekend rugby, on vous dit tout !

LES TOPS

Census Jonhston et Gurthro Steenkamp font la paire :

A eux deux ils pèsent plus de 260 kilos. 260 kilos ancrés de part et d’autre de la mêlée, disposés de façon à concasser le pack adverse. Un gaucher et un droitier aux profils assez similaires, des joueurs très lourds, difficiles à bouger en mêlée fermée et surtout débordant d’activité dans le jeu courant. Samedi, quand Guy Novès a décidé de les faire rentrer tous les deux en début de deuxième mi-temps, Gurtrho « Shrek » Steenkamp, et Census Jonhston ont entrepris leur travail de démolition. Durant une trentaine de minutes ils ont maltraité un 8 de devant italien mis sur les fesses en mêlée et incapables de rivaliser en puissance. Sans eux le double champion de France en titre aurait peut-être chuté en Italie.

Clermont fait le plein :

A Exeter on promettait l’enfer aux hommes de Cotter. Le petit poucet anglais, passé à deux doigts d’un exploit majuscule la semaine passée sur la pelouse du Leinster (9-6), attendait de pied ferme le premier match de H Cup de son histoire sur son terrain de Sandy Park. Durant 40 minutes les soldats roses ont bien failli jouer un mauvais tour aux Jaunards (12-10 à la mi-temps) mais au retour des vestiaires les Clermontois ont déroulé. 6 essais inscrits en tout et pour tout et un bonus offensif à la clef. Dans le sillage d’un Fofana éblouissant et d’un Nalaga à nouveau décisif, l’ASM fait peur, le Leinster peut déjà trembler.

La 1ère ligne du Stade Français :

En challenge européen le choc du weekend était un duel… franco-français ! Le Stade Français recevait Grenoble pour un match qu’aucune des deux équipes ne comptait galvauder. Si le match fut très relevé entre deux formations au standing similaire en Top 14 (28-25 score final), la décision s’est faite dans un secteur de jeu bien européen… la mêlée ! Dominateurs, les stadistes se sont appuyés sur la très grosse performance de Rabah Slimani (23 ans), Rémi Bonfils (24 ans) Zurabi Zhvania (21 ans) et Jeremy Becasseau (21 ans) sorti du banc de touche. Une jeunesse flamboyante qui promet de beaux jours au pack du Stade Français.

Bayonne nage de nouveau :

L’Aviron va mieux. Invaincus depuis 1 mois (ce n’était pas arrivé depuis la fin de la saison 2010-2011) les hommes de Christophe Deylaud et Christian Lanta commencent à retrouver des couleurs et sortent peu à peu de la situation difficile dans laquelle ils se noient depuis plus d’un an maintenant. Ce weekend les Bayonnais sont allés chercher la victoire sur le terrain des Newport Gwent Dragons et ont validé en terrain hostile les promesses affichées depuis quelques rencontres. On attend désormais que la belle série continue en championnat….

Shalk Brits, le talonneur qui jouait arrière :

Le talonneur sud-africain des Saracens est atypique. Très souvent placé en couverture dans le troisième rideau, régulièrement attaquant en position de centre dans la ligne, il sait tout faire. Samedi face au Racing il a une nouvelle fois démontré toute l’étendue de son talent en se montrant décisif sur le premier essai des Sarries (raffut il transperce la ligne, il fixe, puis donne à hauteur à son ailier, plutôt classe). Même si ce n’est pas un mordu des taches obscures, son coach utilise à merveille ses qualités de puncher. Ce n’est pas le Racing qui dira le contraire…


LES FLOPS

Le Stade Toulousain, sa première mi-temps, Titi et Tolofua:

Mené 18-9 à la mi-temps par Trévise, le Stade Toulousain n’a été que l’ombre de lui-même pendant 40 minutes. Guy Novès aura beau pester contre l’arbitrage, la prestation de ses hommes n’a convaincu personne. Quand il y a une telle classe d’écart entre deux équipes, peu importe certaines décisions arbitrales, cette différence doit se retrouver au score. Alors manque d’engagement, erreurs tactiques, fautes techniques ou manque de motivation ? Sans doute un peu de tout ça. Au retour des vestiaires l’arbitre n’avait pas changé et pourtant les Toulousains ont gagné 33 à 21, comme quoi… Si on ajoute à cela la blessure du capitaine Thierry Dusautoir, qui sera absent plusieurs semaines, et l’expulsion stupide de Christopher Tolofua. Toulouse méritait sa place dans les Flops cette semaine.

Le Racing Metro, ambitions douchées :

Défait par les Saracens 30 à 13, le Racing n’a pas vu le jour à Bruxelles (une délocalisation orchestrée par les Anglais). Dominés dans tous les compartiments du jeu ou presque les hommes de Gonzalo Quesada ont déjà compromis leurs chances de qualification pour les quarts de finale. Plus que le résultat, la manière inquiète. Pour une équipe qui se doit d’avoir des ambitions dans la plus grande compétition européenne les Racingmen ont semblé pêcher dans plusieurs secteurs clefs. Alors pas d’alarmisme, certes, mais avec le climat délétère qui sévit en interne (les départs annoncés de certains membres du staff), on espère que les Ciel et Blanc vont trouver de la solidarité et des solutions… La saison pourrait, dans le cas contraire, sembler bien longue.

Aix-en-Provence touche le fond :

Bilan après 8 journées ? 7 défaites et seulement 8 petits points au compteur pour une équipe qui se meurt désormais à la dernière place du classement de la Pro D2. Battue sur le terrain de Colomiers ce weekend (28-9) l’équipe semble à l’agonie et parait surtout manquer de solutions face à ce début de saison catastrophique. La saison est encore longue mais attention à ne pas se faire trop vite distancer, la survie en Pro D2 est à ce prix. Dès le weekend prochain Pays d’Aix jouera déjà gros sur le terrain de Narbonne…

Le LOU, roi momentanément déchu :

Épouvantail annoncé de la Pro D2, le LOU devait marcher sur toutes les équipes de ce championnat et régner sans partage. La montée directe lui semblait promise… Oui mais voilà, le début de saison est bon, mais pas transcendant. Ce weekend les hommes de Xavier Sadourny se sont inclinés sur le terrain d’Auch (13-10) et laissent ainsi filer une équipe d’Oyonnax rompue aux joutes de la deuxième division et qui sème petit à petit son imposant voisin. Désormais à 5 points, Lyon va devoir rapidement refaire son retard pour ne pas commencer à douter. Ça commence dès le weekend prochain avec la réception de Colomiers. Une victoire, bonifiée si possible, est fortement recommandée.

Cardiff n'est pas le chef :

Vainqueur de l’Amlin Cup il y a deux ans face au RCT, Cardiff retrouvait Toulon pour le compte de la deuxième journée de H Cup. La première place de la poule devrait à priori se jouait entre les deux formations et le moins que l’on puisse dire c’est que les hommes de Bernard Laporte ont pris une sérieuse option en s’imposant au Pays de Galles (22-14). La « dream team » toulonnaise n’a laissé aucune chance aux coéquipiers de Jamie Roberts qui ne glanent même pas le point du bonus défensif. On pensait Cardiff solide, mais c’est bien le RCT le patron.



Si t'as pas lu ces articles, tu joues pas dimanche
Fait N°3 : Jonny Wilkinson a passé 100% de ses commentaires. Et vous ?

USAPCed
22 568 points 75% avis positifs
le 24.10.2012 à 13h01

double mention à la 1e ligne du SF rien que pour l'âge moyen, c'est pas avec une 1e ligne argentine qu'on va gagner le tournoi.
comment se fait -il que les Anglais délocalisent à Bruxelles ? c'est la crise même dans le goût de la bière ?

Club de Rugby inconnuKrisprolls
0 points 0% avis positifs
c'est quoi?le 24.10.2012 à 09h36

A souligner dans les TOP l'excellent match de la 1ere ligne de Montpellier contre Sale!
100 % argentine.. les anglais se sont fait concasser en mêlée fermée malgré le physique impressionnant de leur droitier et Lewis-roberts a gauche.

Stade ToulousainKadova
9 167 points 79% avis positifs
le 23.10.2012 à 22h04

Je peux confirmer que dans les journaux ici, ils commencent a avoir serieusement peur de l'ASM.

Pour bénéficier de toutes les fonctionnalités des commentaires, connectez-vous ou créez un compte avant de poster.




Vous avez perdu votre pseudo ?
En postant un commentaire, vous acceptez les conditions d'utilisation du site.