Le Top 5 / Flop 5 du weekend (12/10 au 14/10)

Le Top 5 / Flop 5 du weekend (12/10 au 14/10)
Le meilleur et le pire du weekend rugby !

Les Tops et les Flops d'un weekend rugby marqué par l'ouverture de la H Cup, de l'Amlin Cup et des Sevens World Series.

Applaudissez des deux mains (ou remerciez le patron du bar à côté de chez moi pour avoir fermé exceptionnellement un dimanche soir), cette semaine le Top / Flop 5 arrive à l’heure, le lundi, pour faire le débrief d’un weekend riche en rugby. Du 7, de la H Cup, de l’Amlin Cup, des révélations, des pétages de plombs, l’actu ovale ne nous a rien épargné. Petite mise au point :

LES TOPS

Kenya : la grosse côte du weekend

Si le continent Africain est sous-représenté dans la sphère rugbystique (à l’exception de l’Afrique du Sud et à moindre mesure de la Namibie), le Kenya est pourtant une des nations fortes du Rugby à 7. A Gold Coast, pour la première étape des Sevens World Series, l’équipe kenyane a réussi l’exploit de sortir l’Australie, nation hôte et grand pays de rugby, en quart de finale de la compétition. Défaits en demi-finale par la Nouvelle-Zélande, le Kenya termine à une belle 4ème place d’un tournoi dominé par les Fidji. Nouvelle-Zélande, Kenya, Fidji, trois pays pas vraiment habitués au feu des projecteurs lors des rendez-vous olympiques et qui devraient faire partie des prétendants logiques à une médaille aux JO de Rio en 2016.

Gaël Fickou : attention, diamant brut

Ok celui-là il était attendu… On s’en voudrait de faire monter la mayonnaise autour d’un gosse, tout ça parce qu’il a réalisé quelques beaux matchs (jurisprudence Dave Vainqueur). En même temps, vous en connaissez beaucoup des gamins de 18 ans qui tiennent tête au broyeur Manu Tuilagi et qui font basculer un grand match de H Cup à eux tout seuls ? Nous pas beaucoup, n’en déplaise à Mourad. Dimanche, Gaël Fickou a fait étalage de tout son talent face aux tigres du Leicester. Solide en défense, combatif et opportuniste, le jeune centre a livré une prestation aboutie et a certainement convaincu les derniers sceptiques qui pestaient contre sa titularisation en lieu et place de l’expérimenté Jauzion. Un Fickou décisif avec le Stade Toulousain qui devrait tôt ou tard exploser chez les Bleus. Dès novembre ? Pas impossible…

La troisième ligne de Clermont : l'alliage parfait

Ce weekend, le Clermont moribond de ce début de saison était attendu et a rassuré tout son monde en corrigeant Llanelli 49-16. Pour l’ouverture de la H Cup, Vern Cotter a fait des choix forts : exit les jeunes pousses et bienvenue aux grognards. Le gourou clermontois a donc laissé en tribune Bardy et Lapandry (excusez du peu) pour titulariser Julien Bonnaire et Gerhard Vosloo. Autour d’un Damien Chouly souverain, auteur d’un essai et dont la prestation n’aura pas échappé à PSA, nos deux autres larrons se sont mis au diapason. Le viking sud-africain nous a servi du Vosloo dans le texte, déterminant sur les points chauds et puissant à l’impact, son activité n’a jamais faibli une heure durant. Quant à Julien Bonnaire, il a prouvé, si c’était nécessaire, qu’il restait un des meilleurs troisième ligne français et un joueur de classe mondiale. Une troisième ligne dense où les places sont chères, c’est Vern qui doit s’en féliciter…

Les équipes françaises engagées en Amlin Cup : roustes au rendez-vous

A l’exception du promu montois et de l’UBB, qui se farcissait les London Irish, un des ogres de l’Amlin Cup, tous les clubs français engagés en challenge européen ont cartonné. Pour Mogliano, Prato, Rovigo ou les London Welsh, le score fessée était de rigueur. Il faut dire que l’homogénéité de notre Top 14 n’a jamais paru aussi flagrante. Le Stade Français, Perpignan, Agen, Grenoble ou Bayonne ne sont pas des têtes d’affiches de notre championnat, mais les équipes étrangères qui sont susceptibles de leur tenir tête dans cette compétition se comptent sur les doigts d’une main. En attendant les phases finales, stade auquel quelques clubs actuellement engagés en H Cup seront reversés, les représentants tricolores devraient donc continuer leur ballade de santé.

Les combinaisons sur touche : la part belle aux 9

Dire que le rugby moderne, qui fait la part belle aux schémas défensifs élaborés par un staff de 10 personnes une semaine durant, empêche de voir des essais en première main est une fausse vérité. Les lancements de jeu de l’adversaire ont beau être étudiés sous toutes les coutures, les formations arrivent parfois à surprendre. Ce weekend deux essais similaires l’un de Sitiveni Sivivatu et l’autre de Danny Care, ont été inscrits à la suite d’une combinaison en touche travaillée en amont. Un deuxième bloc de saut en mouvement qui permet de libérer un espace pour le numéro 9 au centre de l’alignement, une remise du sauteur au relayeur lancé pleine balle, pas dur à imaginer, extrêmement difficile à réaliser. Morgan Parra et Danny Care approve this message.


LES FLOPS

Le Leinster : prestation indigne

Quand on est double champion en titre et qu’on reçoit Exeter, promu anglais 2011, surprise de la saison passée, issu du chapeau 4 et dont le seul joueur à peu près connu s’appelle Ignacio Mieres (le Juan Martin Hernandez du pauvre), on peut s’attendre à un massacre, une boucherie, un score de basket qui ravira les pubs adossés au stade. En réalité c’est tout le contraire qui s’est passé ce samedi. Insipides dans le jeu, les coéquipiers de Brian O’Driscoll ont bien cru que leur rêve de triplé allait s’envoler dès la première journée de H Cup. 6-6 à 8 minutes de la fin du match, Joe Schmidt à deux doigts de s’étrangler avec son calepin, c’est le moment qu’a choisi Dean Mumm pour faire une affreuse faute 22 mètres en face des perches. Jonathan Sexton ne s’est pas fait prier et a évité au Leinster une catastrophe qui aurait pu leur être fatale. Le coup n’est pas passé loin… Une rencontre qui a dû donner quelques idées aux Clermontois.

Andy Hazell : le spécialiste du K-1 pourrait prendre cher

La vidéo a fait un véritable buzz sur internet. Andy Hazell, le troisième ligne de Gloucester qui disjoncte totalement et roue de coups le pauvre Sébastien Ormaechea, on a tous été estomaqués. Malgré ses excuses et ses accusations de fourchettes, l’anglais pourrait morfler en commission de discipline. Verdict à venir mais on voit mal le joueur rechausser les crampons avant un petit moment. Si clémence il y a, on les laissera expliquer le pourquoi du comment à Jamie Cudmore et David Attoub...

Angleterre : une première à 7 bien décevante

Le débat en Angleterre sur l’utilisation de quinzistes en équipe nationale de rugby à 7 pourrait bien être relancé. Après avoir affirmé ne pas avoir besoin des services de Ben Foden, Chris Ashton ou Alex Good pour ne citer qu’eux, le sélectionneur anglais va devoir justifier la contre-performance terrible du 7 anglais en Australie. Défaits par l’Espagne en finale du Shield (le plus bas des tableaux), nos amis britishs ont été terriblement décevants. Les joueurs devront rapidement relever la tête s'ils veulent donner raison à leur fédération.


Edimbourg : le yo-yo écossais

Demi-finaliste de la dernière H Cup après avoir sorti le Stade Toulousain en quart, la province écossaise d’Edimbourg a débuté la campagne 2012-2013 de la pire des manières. Une correction 45-0 infligée par les Saracens, ça a de quoi doucher quelques ambitions. On pensait les Ecossais de retour sur la scène européenne, il faudra peut-être attendre. Il faut dire qu’en perdant ses meilleurs éléments année après année, on peut difficilement construire une équipe compétitive sur la durée. Cela dit, prendre 40 grains et finir fanny.. Ça fait beaucoup.

Biarritz : le boulard basque

Les paroles de Serge Milhas résument bien la situation du Biarritz Olympique : « Nous avons pris le boulard ». Bon le truc c’est qu’en règle générale on chope le melon après avoir vécu une longue période de victoires en écrasant ses adversaires comme de vulgaires crabos. Dans ce cas, on peut être indulgent. En terre basque, 4 victoires ça semble visiblement suffisant pour griser les joueurs. Du coup, derrière, les protégés de Serge Blanco ont trouvé bon d’enchaîner 5 défaites dont la dernière en ouverture de la H Cup sur le terrain des Harlequins (40-13). Faudrait pas être trop performant sur la durée non plus... La semaine prochaine, face aux Zèbres italiens, il serait quand même de bon ton de prendre les 5 points d’une victoire bonifiée. Sinon Serge pourrait se fâcher…

Si t'as pas lu ces articles, tu joues pas dimanche !
VIDEO. Fédérale 1 Elite : Massy renverse Nevers et prend la tête du classement
Vidéos VIDEO. Fédérale 1 Elite : Massy renverse Nevers et prend la tête du classement 08 décembre 2016 à 14:30
Pour abandonner le projet du Grand Stade, la FFR devra payer
Brèves Pour abandonner le projet du Grand Stade, la FFR devra payer 08 décembre 2016 à 13:00
XV de France : grosse amende pour Virimi Vakatawa
Brèves XV de France : grosse amende pour Virimi Vakatawa 08 décembre 2016 à 11:35
Ecrit par vous !
USOMC vs Stade Français : Qui sera le club le plus glamour de Paris?
par Guillaume Delmas
USOMC vs Stade Français : Qui sera le club le plus glamour de Paris? 08 décembre 2016 à 11:05

Charger les commentaires