Le Super Rugby plutôt que la Top League pour Mathieu Bastareaud ?

Le Super Rugby plutôt que la Top League pour Mathieu Bastareaud ?
Quelle destination pour Mathieu Bastareaud après la Coupe du monde 2019 ?
Le centre de Toulon et du XV de France Mathieu Bastareaud pourrait s'offrir une pige en Super Rugby après la Coupe du monde 2019.

RCT : Mathieu Bastareaud ira-t-il finalement jouer au Japon ?Le vice-capitaine du XV de France Mathieu Bastareaud est au centre de beaucoup de spéculations en ce moment. À 30 ans, le centre de Toulon pourrait aller voir si l'herbe est plus verte ailleurs après la Coupe du monde 2019 au Japon. Beaucoup le voyaient d'ailleurs poser ses valises au Pays du soleil levant après le Mondial compte tenu de son affection pour ce pays. Sans parler du fait qu'il avait déjà failli jouer en Top League il y a quelques années.Que se serait-il passé si Mathieu Bastareaud avait signé au Japon en 2017 ?Or, selon le Midi Olympique, c'est plus au sud qu'il pourrait effectuer une pige après le Mondial nippon. On ne parle pas ici de la Nouvelle-Zélande ou bien de l'Australie, mais de l'Afrique du Sud. L'occasion pour lui de découvrir le Super Rugby et de se mesurer à certains des meilleurs joueurs du monde chaque week-end. Et c'est une franchise qui connaît bien les Tricolores pour avoir accueilli Frédéric Michalak, Clément Poitrenaud ou encore Thierry Lacroix et Olivier Roumat qui serait intéressée. On parle ici des Sharks de Durban, l'ancien club de son coéquipier actuel JP Pietersen.

En 2018, les Sharks s'étaient qualifiés pour les quarts de finale avant d'être sèchement battus par les Crusaders (40-10). Ils font régulièrement partie des meilleures franchises de la saison sans pour autant réussir à remporter un titre. Ils ont atteint quatre fois les demies (1997, 1998, 2008, 2014) et autant de fois la finale (1996, 2001, 2007, 2012). En 2012, ce sont les Chiefs qui les avaient privés d'un premier titre (37-6). Engagé jusqu'en 2021 avec Toulon, Mathieu Bastareaud dispose d'une clause dans son contrat lui permettant de faire une pige à l'étranger. Mais rien ne stipule qu'elle doive se faire au Japon.