Le sélectionneur des Fidji en colère contre la France et l'Angleterre

Le sélectionneur des Fidji en colère contre la France et l'Angleterre
L'énervement commence à se faire sentir côté fidjien

Le sélectionneur de l'équipe nationale des Fidji, en colère après la sélection de Vunipola par Stuart Lancaster, s'est montré en colère contre la France et l'Angleterre.

Le coup de gueule, c’est Male Inoke, le sélectionneur de l’équipe nationale fidjienne, qui le pousse sur le site d’ESPN Scrum. Après l’annonce par son homologue anglais, Stuart Lancaster, du groupe retenu pour disputer les Tests de novembre Inoke est sorti de ses gonds. « Ce sont des vautours » a-t-il lâché.

En cause, la présence dans cette liste de Mako Vunipola (21 ans, 1m80, 130 kilos), un pilier d’origine îlienne (son père jouait pour les Tonga) licencié au club des Saracens. Ce joueur aurait « dû » selon lui jouer sous maillot de son pays d’origine, tout comme Manu Tuilagi, le centre de Leicester qui, au contraire de ses frères, a choisi de jouer pour le XV de la Rose. « Nous avons énormément de problèmes à cause des pays européens, surtout à cause de la France et de l’Angleterre. Ils font venir certains de nos joueurs dans leurs centres de formation quand ils sont jeunes. Beaucoup de nos joueurs sont déjà partis, et en tant que petit pays nous nous faisons piller, c’est inacceptable » a rappelé l’intéressé. Les cas de Noa Nakaitaci et Vereimi Vakatawa, les deux jeunes ailiers d’origines fidjiennes qui ont refusé récemment leur sélection pour à priori conserver une chance de porter un jouer le maillot Bleu, n’a surement pas dû altérer l’énervement de Male Inoke, et on le comprend.

« En tant que très bon joueurs, ils peuvent choisir et nous respectons cela mais la raison principale c’est l’argent, confie le sélectionneur. Et voilà ce qui arrive quand des gamins ont ce genre d’option. Il faut que l’IRB se saisisse rapidement du problème et change les règles en vigueur. ». Face à cette inquiétude l’IRB a répondu : “ L’IRB s’est engagé auprès des Iles Pacifiques. Nous investissons 4 millions de dollars dans des structures de très haut niveau, des programmes scolaires de qualité et un développement de l’administration dans le but que ces grandes nations de rugby continuent de rivaliser au plus haut niveau mondial ».

Le torchon commence à brûler et les nations du Sud, les nations du Pacifique sont sur les dents…

Si t'as pas lu ces articles, tu joues pas dimanche !
INFOGRAPHIE : le classement des meilleures équipes nationales en 2016 selon le pourcentage de victoires
Brèves INFOGRAPHIE : le classement des meilleures équipes nationales en 2016 selon le pourcentage de victoires 07 décembre 2016 à 18:30
Dubaï 7s . Jean-Baptiste Gobelet décrypte le premier tournoi de France 7
Brèves Dubaï 7s . Jean-Baptiste Gobelet décrypte le premier tournoi de France 7 07 décembre 2016 à 17:00
Élu président de la FFR, Bernard Laporte doit-il arrêter RMC ?
Brèves Élu président de la FFR, Bernard Laporte doit-il arrêter RMC ? 07 décembre 2016 à 15:30
VIDEO. Top 14 - Stade Rochelais, Vincent Merling : "On connaît nos limites, mais on est ambitieux. On veut aller très loin"
Vidéos VIDEO. Top 14 - Stade Rochelais, Vincent Merling : "On connaît nos limites, mais on est ambitieux. On veut aller très loin" 07 décembre 2016 à 14:00

Charger les commentaires