Laurent Labit : ''on va être du niveau de l’Italie, la Géorgie et la Roumanie dans peu de temps''

Laurent Labit : ''on va être du niveau de l’Italie, la Géorgie et la Roumanie dans peu de temps''
Pour Laurent Labit, il est temps d'agir et vite.
L'entraîneur du Racing 92 Laurent Labit craint le pire pour le XV de France dans les années à venir si on agit pas rapidement en se donnant les moyens.

Laporte confirme Jacques Brunel à son poste et rejette la faute sur le systèmeQui est responsable des mauvais résultats du XV de France ? Les réponses à cette question sont multiples. Pour les supporters, le sélectionneur a une grande part de responsabilité. Pour les instances, c'est la formation qui n'a pas bien formé les joueurs. Et pour les médias, ce sont ces derniers qui ne mouillent pas assez le maillot sur le pré. On peut aussi mettre tous les maux du rugby français sur le Top 14 et ses étrangers. "Il faut arrêter de tirer dans tous les sens", estime pourtant Laurent Labit, à la tête des 3/4 du Racing 92, via RMC Sport. Réagir, la France a l'habitude de le faire quand ça va mal, mais elle a attend toujours que le pire se soit produit pour prendre des mesures. Ou bien, on se repose sur nos lauriers en attendant justement que le pire arrive.

Ce n'est pas à court terme qu'il faut regarder mais à long terme. Pour Labit, la Coupe du monde au Japon est presque déjà à oublier : "2019 est très mal engagé, on commence à entamer une partie de 2023 parce que les Irlandais, Anglais, Néo-Zélandais, Sud-Africains ne s’arrêteront pas en chemin et vont continuer à progresser." Qu'arrivera-t-il si on ne reprend pas le train en marche et qu'on ne donne pas les moyens au XV de France de redevenir performant ? Pour Labit, on pourrait très bien voir le niveau du XV de France régresser au point d'être équivalent à celui des nations du tier 2.

Si on n’a pas les moyens en France de donner aux staffs la possibilité de travailler comme les autres nations, il faut se l’avouer, on va être du niveau de l’Italie, la Géorgie et la Roumanie dans peu de temps.

Et si le futur que prédit Laurent Labit était plus proche que prévu ? Le 16 mars, la France se déplace en Italie dans le cadre de la dernière journée du Tournoi des 6 Nations. Par le passé, les Bleus ont déjà perdu contre leurs voisins transalpins. Mais le contexte n'était pas le même. En Italie, on cible particulièrement ce match chaque année. Et on se verrait bien enfoncer les Français encore plus profondément dans la crise.[INTERVIEW] Mirco Bergamasco : ''Face à la France, il y aura une plus grande chance de victoire''