Jean-Jacques Crenca énervé par l'attitude de Laporte avec son jeune deuxième ligne

Jean-Jacques Crenca énervé par l'attitude de Laporte avec son jeune deuxième ligne
Bernard Laporte fait son marché la veille des matchs
Bernard Laporte a approché Léo Bastien la veille du match face au SUA, Jean-Jacques Crenca s'en offusque et parle de valeurs du rugby bafouées. Samedi il y avait une odeur de polémique dans les couloirs d’Armandie, et comme bien souvent le Rugby Club Toulonnais rodait dans les parages. Cette fois pas de sodomie arbitrale ou d’échanges d’amabilité entre dirigeants, ni même un retour sur la défaite du SUA (9-15), mais une grosse colère de Jean-Jacques Crenca, l’entraîneur des avants agenais.

A l’origine de ce coup de sang, le comportement de Bernard Laporte la veille du match. Le manager du RCT a en effet invité à son hôtel le jeune deuxième ligne du SUA, Léo Bastien (19 ans, 5 apparitions en Top 14) dans l’optique de le faire venir du côté de la Rade la saison prochaine. Problème ? Le joueur faisait partie du groupe retenu pour affronter les Toulonnais. « Qu’il soit contacté par d’autres clubs est tout à fait normal, confie Crenca dans les colonnes de Midi-Olympique. Mais il y a des façons de le faire. Convoquer un jeune qui est dans le groupe, la veille d’un match n’est pas très sympa…pour rester poli. Il ne faut pas parler de valeurs du rugby quand on fonctionne comme ça. Cette manière de faire s’apparente plus aux manières du football. ».

Alors que ni l’ancien sélection du XV de France, ni son président, n’ont réagi à ce sujet, Alain Tingaud a en revanche donné son avis sur la situation. Pas question de tomber dans la polémique pour le président d’Agen : « Je ne sais pas qui est à l’origine de ce rendez-vous. Si c’est Bernard Laporte, ça ne le grandit pas et démontre certaines méthodes. Je crois aussi qu’un joueur n’a pas à répondre à ce genre d’invitation la veille d’un match. Mais je comprends très bien que mes entraîneurs soient énervés. ».

Une façon de recruter et des méthodes qui dérangent, surtout quand on connait le pouvoir d’attraction d’un tel club. On attend en tout cas de voir si le coup a marché et si Léo Bastien, encore Reichel, prendra bien la direction de Toulon la saison prochaine.