INSOLITE. Nigel Owens bloqué à l'aéroport pour un problème de passeport et chambré par les fans du Leinster

INSOLITE. Nigel Owens bloqué à l'aéroport pour un problème de passeport et chambré par les fans du Leinster
Nigel Owens bloqué à l'aéroport et chambré par les fans de Leinster.
L'arbitre gallois a bien failli manquer le match entre le Leinster et les Zebre... et n'a pas manqué de se faire chambrer par les fans du Leinster. Voilà une histoire qui doit bien faire rire Nigel Owens ce matin, mais qui n'a pas dû lui faire esquisser le moindre sourire ce week-end. L'arbitre gallois, nommé pour officier lors de la rencontre de Pro 12 entre le Leinster et les Zebre, s'est retrouvé bloqué à l'aéroport de Bristol au moment de prendre son avion pour Dublin ! Tombée massivement dans les Alpes ce week-end, la neige n'y est pour rien : si Owens n'a pas pu prendre l'avion, c'est pour un problème de passeport, oublié chez lui ! Or, la politique de Ryan Air, la compagnie aérienne par laquelle Owens devait se rendre en Irlande, exige que les passagers aient leur passeport pour voyager. L'arbitre tweetait ainsi, samedi matin : « Aidez-moi @Ryanair, je ne savais pas qu'il fallait un passeport pour voyager en Irlande. Je suis bloqué à l'aéroport de Bristol et je dois arbitrer ce soir », tweet auquel répondait la compagnie... en lui envoyant un lien avec toutes les informations utiles pour voyager !

Finalement, Owens a pu se rendre tant bien que mal en Irlande via un vol régional d'une autre compagnie, Aer Lingus, qu'il remercie d'un nouveau gazouillis :

Une situation pour le moins cocasse, surtout quand on sait qu'il y a quelques mois, Owens s'était plaint sur les réseaux sociaux du manque de réactivité et des avions supprimés... d'Aer Lingus, au moment d'arbitrer le test-match Irlande – Australie, comme le dévoile The Independent ! Mais le plus drôle dans tout ça, c'est la réaction des fans du Leinster, qui ont chambré à leur manière Nigel Owens en lui offrant un passeport factice sous la forme d'une banderole. Un passeport décalé avec la mention « This is not soccer » qui « permet à son titulaire d'éviter gratuitement les 2e-lignes et les n°8 aux mensurations démesurés. »

Un clin d’œil esprit rugby © qui fera sourire le Gallois, qui a même posté la photo via son compte Twitter.