De la précarité à l'Assemblée Nationale grâce aux Cybervulcans

De la précarité à l'Assemblée Nationale grâce aux Cybervulcans

Publié le 27-06-2012 à 16h12 - Mis à jour le 27-06-2012 à 16h58 // Par


Passer de la précarité à l’Assemblée Nationale grâce au rugby ? Une telle question prête naturellement à sourire et pourtant c’est la belle histoire qui vient d’arriver à Michel Pouzol, élu il y a une dizaine de jours député de la Nation.

Né à Clermont, ce fils d’ouvrier Michelin, a débuté sa vie à la radio en Auvergne avant de monter à Paris pour faire des piges dans des magazines spécialisés. Puis, c’est dans le cinéma qu’il rencontre le succès en réalisant quelques courts-métrages qui lui permettront de faire la tournée des festivals (dont celui de Clermont-Ferrand).

Malheureusement, à l’heure de réaliser son premier long-métrage, la société de production fait faillite. Endetté, il perd tout et emménage avec sa famille dans un cabanon de l’Essonne. Avant de découvrir un forum de rugby qui l’a aidé à traverser l’épreuve : « Je me connectais sur un forum de supporters de l’ASM, Cybervulcans.net. C’était mon oxygène, ils m’ont sauvé la vie ».

La solidarité se met ensuite en place : Il est relogé dans un appartement par une association et termine, amené par des militants PS, dans un meeting de François Hollande. Elu au Conseil Général de l’Essonne, il se lance cette année dans la bataille des législatives. Et la remporte.

On attend désormais que le député-internaute pose une question au gouvernement un mercredi après-midi avec l’écharpe jaune et bleue autour du cou…

Source : La Montagne



Si t'as pas lu ces articles, tu joues pas dimanche
1 Commentaires sur « De la précarité à l'Assemblée Nationale grâce aux Cybervulcans »

ASM Clermont AuvergneDim50
219 points 67% avis positifs
le 06.07.2012 à 00h19

La grande classe !!!
La célébrité pour notre beau forum !

Pour bénéficier de toutes les fonctionnalités des commentaires, connectez-vous ou créez un compte avant de poster.




Vous avez perdu votre pseudo ?
En postant un commentaire, vous acceptez les conditions d'utilisation du site.