Dans le dur, le rugby français a (encore) perdu 5% de ses licenciés

Dans le dur, le rugby français a (encore) perdu 5% de ses licenciés
Dans le dur, le rugby français a (encore) perdu 5% de ses licenciés.
Présent ce jeudi soir à une soirée organisée par le RCT, Bernard Laporte en personne l'a révélé.

C'est une chute qui n'en finit plus. Selon un rapport de l'AFP publié via Sport24, la Fédération Française de Rugby voit son nombre de licenciés continuer de baisser. Bernard Laporte, son président, avance le nombre de 5%.

Cinq pour cent de licenciés en moins sur l'année, il faut arrêter la dégringolade. On a perdu près de 10% de licenciés chez les jeunes la saison dernière. Les filles font que cela compense à 5% de licenciés en moins. Nous avons lancé des cadres techniques de club pour aller former les éducateurs dans les écoles de rugby et améliorer le contenu des entraînements qui n'était pas bon. C'est un investissement de 9 à 10 millions d'euros qui va permettre d'améliorer le bagage rugbystique des jeunes.

L'intervention de Bernard Laporte en vidéo (à partir de 54:11) à la soirée de présentation du projet 2019/2023 du RCT :

Laporte de confier son optimisme, en évoquant le Mondial 2023 organisé en France. "La Coupe du monde, c'est un accélérateur terrible en terme de notoriété. On a cinq ans pour aller dans les écoles, les collèges, les lycées et faire des événements qui peuvent inciter les jeunes à venir pratiquer le rugby. Il n'y a pas de meilleur événement."

Entrée libre pour les supporters du Stade Français ce vendredi, la FFR souhaite des mesures face au drame