Coupe d'Europe - Qui soulèvera le Continental Shield en 2018-2019 ?

Coupe d'Europe - Qui soulèvera le Continental Shield en 2018-2019 ?
Le Continental Shield est la troisième compétition européenne.
Vous connaissez la Champions Cup, la Challenge Cup, mais connaissez-vous le Continental Shield ? Non ? Pas de soucis, nous sommes là pour tout vous expliquer.

Le Continental Shield ou « bouclier européen » en Français est une compétition qui existe depuis six saisons désormais. Elle a pris le nom de Continental Shield en 2016 et s'appelait jusque-là simplement « compétition qualificative pour le Challenge européen ». Ce tournoi a pour principal objectif  la qualification en Challenge Cup. Grâce à cette compétition, à chaque édition, deux équipes accèdent au deuxième tournoi européen. Lors de la saison 2014, seules quatre équipes s'étaient affrontées dans des barrages en aller-retour. Les vainqueurs, Rugby Rovigo Delta et Bucarest Wolves s'étaient alors qualifiés en Challenge Cup. L'année suivante, la formule change et passe à deux poules. Les deux premiers de chaque poule, ainsi que les deux vainqueurs de la saison précédente s'affrontent alors en barrage. Les gagnants de ces barrages accèdent ensuite à l'échelon supérieur. Cette formule est de nouveau modifiée lors de la saison 2016-2017 avec l'instauration d'une finale entre les vainqueurs des barrages pour désigner le vainqueur de ce bouclier. Le club russe d'Enisey-STM a remporté les deux dernières éditions avant l'échéance 2018-2019, dont la finale se déroulera dans l'antre de Kingston Park à Newcastle.VIDEO. Coupe d'Europe - Continental Shield. La montée en puissance des clubs russes

Huit équipes pour un trophée

Cette saison, huit équipes au total s'affronteront dans cette compétition. Quatre italiennes, une géorgienne et une belge. Elles ont été réparties en deux poules de trois de la façon suivante :

  • Poule 1 : RC Locomotive Tbilisi, Pataro Calvisano, GS Fiamme Oro Rugby
  • Poule 2 : Argos Rugby Petrarca, Femi-CZ Rugby Rovigo Delta, Belgium Barbarians XV

Les deux vainqueurs de chaque poule s'affronteront tous deux lors de deux matchs de barrages. De même que les deux équipes qui se sont qualifiées la saison dernière : Enisey-STM et Timisoara Saracens. La première journée aura lieu le samedi 13 octobre 2018 tandis que la dernière journée aura lieu le samedi 19 janvier 2019. Les matchs de barrages auront lieu quant à eux le 30 mars et le 20 avril.

Belgium Barbarians répond présent...

Parmi les nouvelles équipes de cette édition 2018-2019, le Locomotive Tbilisi, qui remplace le RC Batumi pour la Géorgie, mais aussi les Belgium Barbarians XV. Le nom vous dit peut-être quelque chose... Les Belgium Barbarians sont, en effet, connus dans le rugby à VII pour participer à plusieurs tournois dans le monde. Or, cette nouvelle sélection des Belgium Barbarians, qui a repris le nom de l'équipe à VII, sera ici un peu différente, comme nous l'explique Guillaume Ajac, sélectionneur de l'équipe de Belgique : "La création de cette équipe a pour objectif de rassembler sous une même bannière les joueurs belges présents sur le territoire. Cela va ainsi permettre de travailler avec un collectif de joueurs qui peuvent prétendre à l'équipe nationale et les faire matcher à haut niveau. Je suis vraiment content que cette franchise puisse voir le jour."

Cette sélection tentera alors pour la première fois de qualifier la Belgique pour la Challenge Cup, ce qui serait historique pour cette fédération. "Notre exemple, c'est le Portugal, qui, en créant la franchise de Lusitanos, avait participé à la Challenge Cup lors de la saison 2013-2014", poursuit le technicien belge. À noter que ce n'est pas la première fois qu'une équipe belge participe au Continental Shield, puisque l'équipe de Dendermonde s'était qualifiée pour l'édition 2016-2017. Malheureusement pour eux, ils n'avaient pas gagné le moindre match dans cette compétition. Le RC Kituro avait également participé à ce championnat, avant que ce dernier ne prenne le nom de Continental Shield, c'était lors de la saison 2015-2016. Pas de succès pour eux non plus. On comprend donc qu'une victoire serait déjà la bienvenue pour cette équipe belge !

...Heidelberger grand absent

En tout cas, il n'y aura pas de victoire allemande cette saison. En effet, le club d'Heidelberger, qui devait participer à la Challenge Cup cette année, ne fera pas partie de l'aventure. La cause ? La fonction occupée par Hans-Peter Wild au Stade Français. L'EPCR (European Professional Rugby Club) avait en effet communiqué en mai dernier que la présence de ce dernier dans les deux clubs rendait impossible la montée en Challenge Cup de l'équipe allemande. "L'EPCR a décidé qu'Heidelberg (...) était inéligible pour la prochaine saison de Challenge Cup. Étant donné que le Dr Hans-Peter Wild, qui est l'actionnaire majoritaire du Stade Français Paris et le bailleur de fonds principal d'Heidelberg RK, serait en mesure d'influencer ou de contrôler la gestion ou la performance de deux clubs dans la même compétition, l'EPCR a décidé que le club allemand ne pouvait pas participer." Le club d'Heidelberg RK, se voyant refuser l'accession à l'échelon supérieur, ne participera donc logiquement pas au Continental Shield.Challenge Cup - L'EPCR exclut un club allemand au profit du Stade Français