Comment Toulouse a concédé sa première défaite en Champions Cup face au Leinster ?

Comment Toulouse a concédé sa première défaite en Champions Cup face au Leinster ?
Julien Marchand et le Stade Toulousain ont subi la domination du Leinster de Sean Cronin.
Le Stade Toulousain a perdu son premier match en Champions Cup cette saison sur la pelouse du Leinster.

Les 5 minutes les plus marquantes :

  • 15e - Les Toulousains impériaux en défense (0-7). 38 phases de jeu, c'est qu'ont proposé les joueurs du Leinster aux Toulousains dès le quart d'heure. De discipline de chaque côté, de la conservation et de l'engagement jusqu'à la récupération du ballon par Marchand.

Le Stade Toulousain met les barbelés pendant 38 temps de jeu face au Leinster [VIDÉO]

  • 50e - Passe au pied milimétrée (15-6). Au retour des vestiaires, le champion d'Europe a fait le break à la faveur d'une sublime passe au pied de Byrne, qui a pris à défait Ntamack, pour l'essai de Kearney en coin.
  • 60e - Cronin en filou (22-06). Très en vue dans cette partie, le talonneur bonifie le travail des gros en marquant tel un numéro 9 en relevant le ballon derrière le ruck pour le déposer sur la ligne.
  • 68e - Toulouse rate le coche (22-06). Loin du bonus défensif, Toulouse approche enfin de la ligne irlandaise et choisit de défier les locaux devant. Mais comme les Toulousains en première mi-temps, les Irlandais ont mis les barbelés et récupéré le ballon.
  • 75e - Le bonus pour le Leinster (29-9). Le sublime essai de Kolbe à la sirène ne fera pas oublier que le Leinster a décroché un précieux point de bonus offensif lorsqu'Adam Byrne a été à la réception d'une longue passe sautée de Gibson-Park.

Le Top 3 du rédacteur :

  • Sean Cronin : S'il a été le plus en vue dans cette partie avec un essai, de très belles courses dignes des trois-quarts et une grosse disponibilité, c'est toute la première ligne irlandaise qui a performé avec Healy et Furlong.
  • Rhys Ruddock : Comme ces coéquipiers de la troisième ligne, Ruddock a été omniprésent face à Toulouse en attaque comme en défense. Il a participé aux sorties de balles rapides et à mettre son équipe dans l'avancée.
  • Julien Marchand : Le talonneur et capitaine a fait ce qu'il a pu pour percer la solide défense du Leinster mais il s'est surtout employé en défense. Il a été précis en touche et relevé le défi en mêlée face à l'expérimentée première ligne de l'Irlande.

Le bilan :

La première période est le score de 10-6 en faveur des Irlandais avait laissé présagé d'une deuxième mi-temps serrée. Les Toulousains semblaient en place en défense et malgré son énorme possession, le Leinster avait du mal à trouver la faille. Cependant, le travail de sape des Irlandais, sa maîtrise du ballon et le talent de ses joueurs à fait la différence. Avec cette victoire bonifiée, le champion d'Europe prend la tête de la poule 1. En face, le Stade Toulousain n'a eu que très peu de ballons à jouer. Sur ses rares occasions, il a commis des fautes qui ont stoppé son avancée. Pire, lorsqu'il a défié son adversaire devant, il a été refoulé. Une leçon durement apprise mais qui ne remet pas en cause la qualification pour les quarts de finale. Certes, la série de douze matchs sans défaite est terminée, mais l'important est d'en commencer une nouvelle la semaine prochaine contre Bath.

Les compositions :

Leinster :

Larmour - A. Byrne, Ringrose, O'Loughlin, D. Kearney - (O) R. Byrne, McGrath - Van de Flier, Conan, Ruddock - Ryan, Fardy - Furlong, Cronin, Healy

Toulouse :

Médard - Kolbe, Guitoune, Ntamack, Huget - (o) Ramos, (m) Dupont - Cros, Kaino, Elstadt - Tekori, Arnold - Faumuina, Marchand, Castets

La fiche de la rencontre :

Leinster vs Toulouse 29-13 (MT : 10-6)
Evolution du score : 3-0 ; 3-3 ; 10-3 ; 10-6 ; 15-6 ; 22-6 ; 22-9 ; 29-9 ; 29-13

Leinster : 
4E Conan 34e, Kearney 50e, Cronin 60e, Byrne (76e) ; 1T Byrne (35e, 60e), Reid (76e) ; 1P Byrne (7e)

Toulouse : 
1E Kolbe (80e) ; 1T Kolbe (80e) ; 3P Ramos 13e, 40+1